Seize nouveaux titres de Ray Bradbury passent en version numérique

Nicolas Gary - 12.04.2013

Lecture numérique - Usages - Ray Bradbury - livres numériques - publication


On le savait : de son vivant, il s'était longuement opposé à l'évolution numérique, et la dématérialisation de ses livres. Et pourtant, l'éditeur William Morrow vient d'annoncer que dans le courant du mois d'avril, seize nouveaux livres de Ray Bradbury seront proposés au format ebook. Sept autres oeuvres arriveront, un peu plus tard dans l'année. 

 

 

<

>

 

 

Le maître de la science-fiction, décédé l'an passé à l'âge de 91 ans, avait longuement résisté à la mutation, mais finalement, peu avant sa mort, il avait autorisé la transformation, en 2011, de Fahrenheit 451, le plus emblématique de ses ouvrages.

 

Les éditions William Morrow sont une filiale de HarperCollins. Alexandra Bradbury, fille du romancier assure dans un communiqué que toute la famille est heureuse de savoir que le travail du papa sera « enfin disponible pour tous les lecteurs : les lecteurs traditionnels d'imprimé et la nouvelle génération de lecteurs numériques ». 

 

Et d'ajouter : « Nous sommes particulièrement contents que les éditions numériques des livres de Ray Bradbury soient disponibles dans les bibliothèques, ains que chez les détaillants, alors que Ray était un ardent défenseur de notre grand système de bibliothèques publiques. »

 

La maison avance les dates de publications sont les suivantes, selon les ouvrages

 

16 avril
Bradbury Speaks
Death Is a Lonely Business
A Graveyard for Lunatics
Now and Forever
One More for the Road
Green Shadows, White Whale

 

23 avril
Dandelion Wine
Something Wicked This Way Comes
We'll Always Have Paris

 

30 avril
The Illustrated Man
Quicker Than the Eye
Driving Blind
The October Country
The Cat's Pajamas
Let's All Kill Constance
A Medicine for Melancholy and Other Stories

 

Or, si le romancier est devenu accro aux bibliothèques, n'étant pas allé à l'université - il fréquentait l'établissement jusqu'à trois fois par semaine - il avait fait preuve d'un caractère de cochon à l'égard des lecteurs ebook. Il organisait « régulièrement des collectes de fonds pour les bibliothèques et refusAIT de toucher les dispositifs de lecture comme le Kindle », apprenait-on en 2010.

 

Difficile de faire plus grognon comme tempérament. Une constante d'ailleurs, puisque « jusqu'à ce jour, il n'a jamais utilisé un ordinateur. Il écrit sur une vieille machine IBM Selectric ou dicte ses histoires à sa fille par téléphone. Ce n'est pas tant un obstacle que l'on pourrait le croire : depuis Farenheit 451, Bradbury écrit rarement plus de deux heures par jour ».

 

Alors effectivement, ironie du sort, lorsque Fharenheit 451 sort en version numérique, un format, qui, pour lui avait « une odeur de carburant brûlé ».

 

Mais à l'âge de 91 ans, finalement, Ray avait changé d'avis - ce qui prouve que l'homme n'est pas con. « C'est une occasion rare et merveilleuse de poursuivre notre relation avec cet auteur si apprécié et reconnu, et de proposer ses oeuvres à une nouvelle génération de lecteurs et dans des nouveaux formats », soulignait Jonathan Karp, l'éditeur de Simon & Schuster.