medias

Sony Reader : un PRS-T1 hacké, lancé à toute vitesse

Clément Solym - 17.01.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - hacking - Sony Reader - Android


Un bon Sony Reader est-il un Reader hacké ? Ou le procédé le rend-il simplement meilleur, en faisant oublier les restrictions que le constructeur fait peser sur son produit ? 

 

Le PRS-T1, dernière bête en date de Sony tourne avec Android dans les entrailles. Et il n'aura pas fallu bien longtemps pour que des hackers se lancent avec la même volonté que celle qui les anima lorsque le NookColor sortit : celle d'aller farfouiller... Et certains sont parvenus à ‘rooter' l'appareil, de sorte qu'il soit possible d'y installer des applications tierces, pour Android. 

 

Un premier effort à saluer certes, mais qui n'était pas des mieux récompensés, puisque l'affichage sur écran à encre électronique était passablement lent. La faute au taux de rafraîchissement de l'appareil, évidemment. 

 

 

Mais qu'à cela ne tienne : d'autres hackers se sont pris d'amour pour le sujet et ont décidé de corriger cette lenteur pesante. Il faut se rappeler que les appareils E Ink peuvent supporter une fréquence plus rapide, mais ne sont pas programmés nativement pour ce faire. D'abord, parce que cela diminue la qualité de l'image. Ensuite, parce que l'autonomie s'en ressent, et qu'accessoirement, le rafraîchissement n'intervient qu'au moment où l'on tourne une page.... 

 

Mais c'est tout de même possible. 

 

Voilà alors en vidéo de quoi comprendre ce que la machine peut réellement faire. Navigation, affichage et fluidité quasi magique... de quoi laisser rêveur. 

 

La vidéo présente aussi quelques fonctionnalités plaisantes, à savoir le text-to-speech, l'installation d el'Android Market, ainsi que l'ajoute de nouvelles polices de caractères... (via The eBook Reader)