Chine : Élargir le marché numérique légal avec Google Play

Nicolas Gary - 05.09.2015

Lecture numérique - Google Play - Chine ebook - marché numérique


Septembre 2013, Google Play commence à élargir son champ d’action, en ouvrant ses espaces vers plusieurs pays asiatiques. Hong Kong, Malaisie, Philippines, Singapour, Taiwan, la Thaïlande, Vietnam et Nouvelle-Zélande, des destinations prisées pour le service numérique à destination des appareils Android. En Chine, la situation est nettement différente, alors l’entreprise s’adapte.

 

OnePlus One_7

TechStage, CC BY ND 2.0

 

 

Officiellement, les services Google Play ne sont pas disponibles dans l’Empire du Milieu, et depuis les attaques de 2010 – des cybermenaces attribuées au gouvernement –, la société a quitté le pays. Mais Google signe désormais son grand retour. Jusqu’à présent, le moteur de recherche renvoyait les internautes et Google Play n’était que partiellement voire pas du tout accessible. 

 

Les projets de retour en Chine passeront par la mise à jour des appareils Android : distribuer les dernières versions d’Android permettrait de mieux distribuer les applications, jeux ou livres numériques. Un mouvement qui pourrait être impulsé dès cet automne, accordant à la firme des parts de marché plus significatives. 

 

Voilà un an que la firme travaillerait à ce grand retour, et l’on pensait vraiment les relations gelées après les propos ultra virulents de Sergey Brin, le cofondateur, contre le gouvernement chinois. Si la société montre patte blanche, elle ne se plie pour autant pas à la volonté du parti communiste, pas plus qu’aux velléités de censure affirmée. 

 

Pourtant, sa boutique pourrait répondre à des critères de censure, par exemple en ne vendant pas d’application de médias. Il y aura donc, malgré tout, un effort de mise en conformité. (via WSJ)

 

À ce jour, l’industrie chinoise de l’édition, en version numérique, représente des montants supérieurs à 50 milliards € en 2014 – cela prend en compte la presse et l’édition de livre, ainsi que les sites d’autopublication.

 

La consultation de médias numériques a dépassé celle de médias papier en Chine : 58,1 % des adultes chinois ont basculé sur la lecture numérique, en 2014, soit 8 % de mieux que l’année passée. Dans le même temps, 58 % lisent des ebooks, en hausse de 0,2 %. Plus de la moitié des lecteurs adeptes de lecture numérique le font sur mobile. La population connectée de Chine était en 2014 de plus de 649 millions de personnes, et 557 millions naviguaient sur Internet grâce à leur smartphone ou autre tablette.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : lettres et...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782336002637

Théorie de la fin du libéralisme et la suprématie ...

de N.C.

La Revue de Bibliologie fait face aujourd'hui à la crise économique, au déclin de l'Occident libéral et à la montée en suprématie de la Chine communiste. Elle s'adresse directement à M. François Hollande, par une supplique. Une première partie est consacrée à la bibliologie chinoise au début de l'ère Deng Xiaoping. Une deuxième partie est consacrée à l'école bibliologique congolaise (RDC), un exemple typique de la pensée émergente colonisée autrefois par l'Occident.

J'achète ce livre grand format à 22 €

J'achète ce livre numérique à 16.50 €