Un logo Waterstones dérange les possesseurs de Kindle

Clément Solym - 07.12.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - librairie Waterstones - mission Lescure - clients mécontents


Les ennuis commencent pour les librairies Waterstones, qui commercialisent le Kindle Paperwhite d'Amazon dans leurs boutiques. Pourquoi ? Parce que dans le cadre du partenariat avec la société américaine, Waterstones a apposé une publicité avec son logo, à la place de celui d'Amazon. Et cela, les clients britanniques ne le supportent pas. 

 

En passant par une mise à jour du firmware, le logiciel qui fait fonctionner le Kindle, Waterstones a donc remplacé la publicité d'Amazon par son propre outil promotionnel. Or, les clients peuvent choisir d'acheter le lecteur ebook avec publicité pour qu'il leur coûte moins cher, ou payer un supplément pour être débarrassé de la publicité. 

 

 

 

Mais la version du KIindle proposée par Waterstones ne donne pas ce choix.

 

Une frustration qui agace les clients, lesquels avaient acheté leur appareil quelques jours avant la fameuse mise à jour imposée à tous. Une honte que d'imposer cet économiseur d'écran sur des machines qui n'étaient pas censées en contenir. 

 

La réponse de Waterstones aux clients a été rapide. « Selon nous, cet écran de veille ne constitue pas une publicité et diffère clairement des Kindles vendus avec une publicité et disponibles sur le marché américain. » Ainsi, l'économiseur d'écran affichant simplement le logo de la chaîne de librairie ne serait pas une authentique pub. (via Digital Spy)

 

Mais bien une réelle gêne pour les clients. Car il n'est tout bonnement pas possible de supprimer cet économiseur d'écran. Waterstones espère que cela ne gêne pas l'expérience de lecture des clients, sachant que l'image est statique et ne renvoie vers aucune offre ni site web. 

 

Difficulté de communication ? Clairement, oui. Mais en signant avec Amazon, Waterstones acceptait de disparaître pour la partie numérique de son offre. Et pour 109 £, offre de commercialisation du Kindle Paperwhite, la seule manière pour le libraire de rappeler son existence, tout comme le partenariat entre Kobo et Fnac, pour créer l'offre Kobo by Fnac, était ce rappel sous la forme d'une image. 

 

On attend encore de voir quelles seraient les réactions des clients de Darty ou de VIrgin, chez qui le Kindle est également commercialisé. Du côté de Virgin, en tout cas, on nous confiait que le partenariat avec la société américaine n'avait absolument rien apporté de bon... Et ce, alors que si les lecteurs ebook peuvent être achetés dans les magasins Virgin, les livres numériques, eux, ne peuvent être achetés qu'au travers de la plateforme Amazon... 

 

En tout cas, pour Waterstones, c'est un sale moment...

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.