USA : Trois librairies indépendantes attaquent le monopole d'Amazon

Antoine Oury - 21.02.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - librairies indépendantes - Big Six


La class action consiste en un recours collectif d'un grand nombre de plaignants, destiné à donner plus de poids, et donc plus de chance de succès auprès de la Cour, à leurs revendications. Un temps utilisé par les auteurs qui estimaient que Google violait leur propriété intellectuelle en scannant des livres, il l'est désormais par 3 libraires indépendants qui se dressent contre Amazon et ses DRM.

 


Independent Study

eflon, CC BY 2.0

 

 

L'objet du litige se retrouve bien du côté des lecteurs ebook et des tablettes : le monopole - un de plus - d'Amazon dans le monde du livre numérique a fini par agacer définitivement ces trois libraires, Posman Books de Manhattan, la Book House de Stuyvesant Plaza et Fiction Addiction, à Greenville, tous deux en Caroline du Sud.

 

Un esprit frondeur qui se concrétise dans une class action, déposée le 15 février dernier auprès de la Cour du district de New York, et qui a d'ores et déjà pour vocation de rassembler « toutes les librairies physiques indépendantes ». Leur revendication ? La vente de livres numériques, à égalité avec le géant du e-commerce. En effet, par l'utilisation de verrous numériques du type DRM, qui empêchent le partage et la lecture sur certains appareils, Amazon aurait « illégalement étendu son monopole sur la vente de livres numériques aux États-Unis ».

 

Mais la plainte ne s'arrête pas à ce stade préliminaire : la plainte met directement en cause les six plus grands éditeurs du pays (les « Big Six » : Random House, Penguin, HarperCollins, Simon & Schuster, Hachette Book Group et Macmillan, déjà réunis par le DoJ américain pour collusion avec Apple), parce qu'ils ont « déraisonnablement restreint le commerce et les transactions sur le marché de l'ebook », contrevenant au Sherman Act, loi fondatrice du pays libéral.

 

Très vindicative, la plainte écrit en toutes lettres qu'Amazon et les Big Six cherchent à contrôler les prix, à réduire l'offre en livres numériques, mais aussi à affaiblir, voire détruire le réseau formé par les plaignants, c'est-à-dire les libraires indépendants. En guise de dédommagement, les libraires et leurs alliés potentiels réclament l'interdiction des DRM spécifiques, ainsi qu'une autorisation pour tous les indés de vendre les catalogues d'ebooks dotés de « DRM open source », étrange formule.

 

Le combat final ?




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.