Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Via Fabula, des livres qui s'adaptent au lecteur

Bouder Robin - 25.04.2017

Lecture numérique - Applications - éditions via fabula - livre numérique adaptatif - nouveau concept livre


Avec Via Fabula, le livre numérique passe un nouveau cap en devenant adaptatif. Tania Sackmann, chargée de communication de cette jeune maison d'édition toulousaine, nous explique le concept original de ce nouveau livre. Quand vous influencez l'histoire d'un roman, qu'est-ce que ça donne ?


Via Fabula, des livres qui s'adaptent au lecteur

 


Dès leur création en janvier 2016 à Toulouse, les éditions Via Fabula ont pris le parti de voir le livre numérique autrement. C'est ce que Tania Sackmann, chargée de communication de la maison d'édition, nous explique : « À la création de Via Fabula, nous nous sommes demandé ce que le numérique pouvait apporter à la lecture. Aujourd'hui, les ebooks sont une simple numérisation de livres papier, et acheter un livre numérique n'apporte pas de réelle plus-value. Notre objectif était de chercher une expérience différente. »

 

C'est là qu'intervient ce tout nouveau concept qu'est le livre numérique adaptatif. Avec la parution de Chronique(s) d'abîme fin 2016, Via Fabula va plus loin que la simple lecture d'une histoire. « Le livre change en fonction du lecteur et de son environnement. Par exemple, si vous vous trouvez à Paris une nuit d'orage, le héros du roman se retrouvera à Paris une nuit d'orage. »

En fonction de sa situation géographique, temporelle ou de la météo, le lecteur verra donc l'histoire évoluer de différentes façons. Mais ce n'est pas tout, puisque d'autres données entrent en compte : le scénario sera différent selon que le lecteur soit un homme ou une femme, sa situation amoureuse ou encore son âge.

 


L'auteur du roman, Marc Jallier, a ainsi écrit plus d'un texte. Il s'est d'abord attelé à une histoire classique, avant de se demander ce qu'il se produirait si tel événement était différent ; l'effet papillon l'a amené à écrire en tout 6 intrigues différentes, avec 9 fins possibles.

« Il a choisi quel lecteur il allait diriger vers quelle version de l'histoire, et il y a associé différents paramètres. Le soir, le lecteur lira plutôt de l'horreur alors qu'en journée, ce sera plutôt du polar », raconte Tania Sackmann. Avec, bien sûr, possibilité pour le lecteur d'avoir accès à tous les chemins possibles une fois sa première lecture terminée.
 

Incarnatis, l’univers du roman transmédia

 

Chronique(s) d'abîme n'est pas le seul titre porteur du concept. Aujourd'hui, Via Fabula en possède deux autres, orientés adulte et jeunesse. Et l'innovation porte ses fruits : « Nous rencontrons du succès. Les gens voient les livres dans les salons ; ils sont intrigués par le fait que l'on puisse relire indéfiniment un même livre avec une histoire différente. » Une réussite qui augure du bon pour l'avenir de la maison d'édition, qui prépare actuellement 10 nouveaux titres sur le même principe.

En attendant, vous pouvez retrouver le trailer de Chronique(s) d'abîme ci-dessous :