PODCAST : La Zèbéléhyène, ou l'art difficile de s'accepter tel qu'on est

Nicolas Gary - 20.02.2019

Livre - album jeunesse identité - accepter corps - Frankenstein mythe corps


ALBUM JEUNESSE – La Zèbéléhyène présente un fameux cas de pathologie type Frankenstein, mais inversé. Non pas un corps qu’on va assembler de morceaux rapiécés, mais une créature qui va se recomposer. 

PODCAST - La Zebelehyene & Monstre


L’histoire est celle d’une hyène, représentante de ces charognards au rire détestable – mais elle ne rit pas. Au contraire, c’est la dépression totale : des complexes tous azimuts, l’invasion de cafards... Tout son corps la rebute, rien ne convient, il faut tout changer !

Pour chasser ce spleen, Dame Hyène court la savane, pour une séance de relooking extrême : si l’ensemble ne va pas, c’est dans le détail qu’il faut travailler. Au fil de ses rencontres, elle échange ainsi un bout d’elle-même avec chaque animal croisé – et passablement amusé par le projet.

À l’éléphant, elle prend la trompe, les pattes au zèbre, le cou à l’autruche, et même la queue du crocodile. Une customisation au fil des pages, qui lui accorde un bref répis, car l’insatisfaction la gagne, encore et encore. 

Qu’y faire ? Trouver une nouvelle pièce à changer ! Se poursuit alors cette fuite illusoire, devenue quête incessante d’une amélioration de soi : le tonneau des Danaïdes à jamais percé... le désir d’être une autre, qui fait rage.

D’autant qu’elle se rebaptise, dans sa quête d’originalité, à chaque morceau ajouté, pour devenir au final L’Hypochacrocozebéléhyènetruche tachetée. Un nom qui reflète, avec un tendre humour, toutes les pièces rapportées. 

<

>



Dans ce bel album, qui aurait pu s’éterniser – après tout, après l’extérieur, on peut passer aux abats... – se dessine le combat dans l’acceptation de soi. La quête de l’identité, l’obsession du corps imparfait, que l’on voudrait toujours différent, amélioré, suivant des canons de beauté tout aussi éphémères que fragiles. 

Dame Hyène finira par trouver l’amour, qui la rendra à elle-même : acceptée pour ce qu’elle est, sans ces étranges artifices. Le tout est servi par un superbe dessin, qui bricole ce corps hirsute, celui d’un cœur meurtri par la frustration. Ah jalouser le corps d’autrui, une histoire qui n’en finit jamais.

La narration est limpide, et les plus jeunes saisiront sans peine le propos. Lequel ne manque pas d’écho avec cette phrase de Simone de Beauvoir : « J’accepte la grande aventure d’être moi-même. »

C’est toute la magie de la Zèbéléhyène !
 


Retrouver Vois Lis Voix Là, le podcast de ActuaLitté sur les plateformes
 
iTunes
Spotify
Soundcloud


Gropapa et Sandrine Sans – La zèbéléhyène – Evalou Editions – 9782490074068 – 14 €


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.