Artiste multiple aux inspirations composites, depuis plusieurs années, Benjamin Lacombe se présente comme une des figures phares de la nouvelle illustration française. Que vous collectionniez déjà ses albums où que vous ayez été attiré par la couverture, entrez, entrez dans le monde de l’inquiétante étrangeté.




Benjamin Lacombe est un touche-à-tout. Sous ses crayons, tout est support et la créativité ne saurait se freiner. À toujours dessiner, en quinze ans, ce sont plus de trente ouvrages qui portent aujourd'hui son nom. Dans Curiosities, l'artiste brosse son propre portrait et celui de son univers.

Réalisation en volume, gouache, peinture à l’huile, encre de Chine, bichromie, polychromie, vêtements, expositions, même ce qui ne saurait se retrouver sur papier trouve sa place dans l’ouvrage. L’artiste y capture des instants de tout, de vie, de réalisation pour que chacun y construise son histoire. En huit chapitres qui se répondent et fonctionnent main dans la main, il y reprend les 15 premières années de son art.

Il s’ouvre sur une double préface touchante, en forme de confession de la part de deux collègues et amis de l’artiste : Sébastien Perez, auteur avec qui il partage plusieurs albums comme Destin de chien ou Généalogie d’une sorcière puis Françoise Mateu, sa directrice éditoriale. Lecteurs, vous êtes maintenant prêts à pénétrer dans l’atelier d’un ami.
 


Alors, sur la pointe des pieds, du bout des doigts, découvrez sa réalité ancrée dans les souvenirs et l’histoire. Une matérialité de l’œuvre qui prend son envol dans l’imaginaire des contes, soutenue par une nature à la fois tangible et pleine d'extraordinaires mystères.

Derrière les papillons moirés de la couverture, plus de 300 pages pour prendre le temps de (re)tomber amoureux de l’histoire d’une œuvre, mais aussi de ses histoires à lui, celles qu’il raconte depuis 15 ans. Mais c'est aussi une porte ouverte sur son atelier : on en apprend plus sur l’œuvre, et avant tout le processus créatif en se perdant dans l’esthétisme si particulier de cet auteur-illustrateur magique.

<

>


 
Replongez dans ses visions changeantes et multiples de l’opéra avec Carmen et Madame Butterfly jusqu’aux contes de fées avec Blanche Neige en passant par les figures historiques comme Léonard de Vinci et Marie-Antoinette sans oublier les classiques de la littérature, dont les Contes Macabres et Notre Dame de Paris.

Benjamin Lacombe explore les inspirations et les techniques pour y appliquer sa réalité interprétée ainsi que ses deux chiens présents dans chaque ouvrage. Si, si, cherchez bien, il le dit lui-même, à la manière d’Hitchcock et de Stan Lee, son caméo à lui c’est le duo canin, Virgile et Lizbeth.



Ce style reconnaissable entre tous est influencé par les grands noms de la pop surréaliste comme Mark Ryden, reprenant ce subtil équilibre de douceur et d’inquiétante étrangeté. Retrouvez cet art qui s’est exposé sous toutes ses formes à travers les capitales du monde et dans votre bibliothèque, le tout agrémenté de croquis et de crayonnés exclusifs pour son tout premier artbook.

Curiosities, c’est un recueil, un catalogue, un clin d’œil, un aperçu, un historique : à l’image de l’artiste c’est un ouvrage varié et complet. Composé par l’artiste lui-même, il y produit une exposition pour cet écrin littéraire. Il remplit les pages glacés de tout son esprit de création, des croquis préparatoires totalement inédits, projets inaboutis et peintures à l’huile, mais aussi de textes qui le racontent et de surprenantes confessions.
 

Curiosities - Benjamin Lacombe - Editions Daniel Maghen - 9782356740540 - 35 €



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.