Carrie Fisher, alias Princesse Leia raconte ses mémoires

Clément Solym - 26.12.2008

Edition - Les maisons - Carrie - Fisher - Princesse


La princesse n'en est pas à sa première parution, puisque quelques romans portent déjà son nom, et en dépit de son rapport conflictuel avec les drogues et autres substances altérant la conscience, elle se lance dans la rédaction de mémoires, intitulées Wishful Drinking (jeu de mots assez intraduisible, basé sur wishful thinking, prendre ses désirs pour des réalités).

Aujourd'hui, Carrie Fisher, qui a fait rêver des générations d'adolescents, en incarnant Princesse Leia a 52 ans, raconte comment elle a été abandonnée par son père alors qu'elle avait tout juste une dizaine d'années et explique combien cette absence fut une véritable perte.


 
Revenant également sur sa coupe de cheveux lors du tournage de Star Wars, elle reconnaît que oui, effectivement, elle n'était pas super sexy de ce point de vue. Mais nous sommes en 1977 et bon, elle va devenir l'héroïne d'une fresque incroyable et d'une épopée futuriste que l'on ne présente plus... Et surtout, elle s'est montrée particulièrement coopérative, répondant « Whatever you say master ! » à toutes les demandes de George Lucas [NdR : Comme il vous plaira maître].

Mais dans ce livre, elle raconte aussi son problème avec l'alcool, et comment, depuis 20 ans, elle reçoit des soins pour l'aider à traiter sa toxicomanie, ses troubles bipolaires et autres problèmes... Mike Nicholas, un réalisateur, a dit d'elle cela : « Elle a trop de personnalité pour une seule personne, mais pas assez pour deux. » Elle acquiesce avec un sourire... et allume une autre cigarette.