Copyright : changer la politique du gouvernement britannique

Xavier S. Thomann - 21.05.2013

Edition - Les maisons - Publishers Association - Richard Mollet - Copyright


Richard Mollet est le PDG de la Publishers Association, autrement dit un acteur important du monde du livre de l'autre côté de la Manche. Lors du séminaire qui se tient dans le cadre du Westminster Media Forum à Londres, il a tenu à donner son avis sur la politique du gouvernement et de l'État en matière de copyright. 

 

 

 

 

Selon Richard Mollet, les responsables politiques britanniques doivent changer de cap par rapport à la question du copyright. Il a pris la parole lors d'une rencontre entre les acteurs du livre autour du thème « Publishing 2013 consolidation, e-lending and adding value to e-books ». 

 

Il estime que son pays n'est pas à la page concernant le copyright, et ce, en comparaison avec les autres pays de l'Union européenne. 

 

Aussi, il a déclaré : 

 

Au même titre que les auteurs, les lecteurs et la force de travail, la législation en matière de copyright est une priorité centrale pour les éditeurs. Toutefois, nous avons un gouvernement qui a acquis la réputation au sein de l'UE de vouloir revoir à la baisse et affaiblir les lois concernant le copyright. Nos interlocuteurs européens sont incrédules quand le gouvernement britannique semble prêt à ébranler l'édifice légal à la base de l'un des secteurs les plus efficaces de notre économie. »

 

Il a ajouté : « Il est temps pour les ministres britanniques de changer drastiquement de direction ». Et de préciser que le gouvernement doit adopter une position « qui soutienne les créateurs britanniques. » En d'autres termes, il souhaiterait que le gouvernement prenne conscience des conséquences des mesures qu'ils proposent. On pense notamment aux déclarations récentes de certains membres du gouvernement de David Cameron en faveur de l'Open Acces. 

 

En tout cas, voilà un responsable de l'économie du livre qui semble prêt à défendre à tout prix le copyright et la position de l'éditeur sur un marché difficile, au sein duquel son rôle tend à être dévalué. 

 

(via The Bookseller)