Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Création des premiers poches à bas prix : gare au Penguin !

Antoine Oury - 31.07.2013

Edition - Les maisons - Penguin - paperback en gare - Allen Lane


En 1919, Allen Lane William entre avec fierté dans la vénérable maison d'édition The Bodley Head, pour un premier travail destiné à lui fournir les armes pour exercer le métier d'éditeur. Mais ce sont finalement ses propres armes qu'il va fourbir, en amenant l'idée de classiques de la littérature proposés au format poche, à un prix plus qu'abordable.

 

 

Penguins, Dorset

flatworldsedge, CC BY-SA 2.0

 

 

À la tête de la maison, il y a un de ses cousins du côté de sa mère, John Lane, ce qui peut aider pour s'intégrer dans la société. À l'aise, le jeune Allen apprécie l'exercice du métier au quotidien, et il paraît donc légitime de le nommer directeur à la mort de John Lane, en 1925. Lane n'a alors que 23 ans, mais cela ne l'empêche pas d'amener plusieurs idées pour moderniser la structure et la stratégie commerciale de la maison.

 

9 ans plus tard, de retour d'un voyage avec Agatha Christie, le directeur de la maison est frappé par un manque certain dans le commerce du livre : dans les gares britanniques, impossible alors de trouver le moindre ouvrage en vente, quand bien même chaque voyageur passe la majorité du trajet à en lire un. Lane propose alors aux autres directeurs de la maison la création d'une collection pour republier des classiques et de la fiction de qualité à un coût dérisoire : 6 pence l'exemplaire, cela correspond à peu près à un paquet de cigarettes, à l'époque.

 

Le format est alors vu comme le signe extérieur d'une littérature de gare peu respectable, bien éloignée de la Bodlean Head. Il pouvait plancher sur le projet, bien sûr, mais sur son temps libre, dans ce cas. La maquette est mise en place, et le dessinateur Edward Young visite le zoo de Londres pour choisir un pingouin comme modèle, après avoir notamment pensé à un dauphin. Un code couleur très simple est défini (vert pour les polars, orange pour la fiction, bleu pour la non-fiction), sans image pour plus d'économies.

 

10 titres constituèrent la première fournée des Penguin Books : Agatha Christie, Ernest Hemingway, André Maurois Mary Webb en font notamment partie. Lane est plutôt confiant, et pour cause : la firme Woolworth lui achète tout son stock, faisant de la collection un succès avant même son lancement. Celui-ci n'est pas démenti par le public, qui tombe amoureux des couvertures bichromes. 2 ans plus tard, en 1936, Lane peut créer sa propre société.

 

 

 

 

70 années plus tard, Penguin fusionne avec Random House, formant l'une des plus grandes entités de l'édition mondiale. The Bodley Head, indépendante jusqu'en 1977, avait rejoint le groupe Random House en 1987... Le cycle de l'édition, probablement.