Décès de Christian de Bartillat, auteur et éditeur

Clément Solym - 23.04.2012

Edition - Les maisons - Christian de Bartillat - déces - auteurs


L'éditeur et écrivain Christian de Bartillat avait dirigé la maison d'édition Stock, alors que l'établissement fut racheté par le groupe Hachette Livre. C'est dans les pages nécro du Figaro que l'on apprend de sa famille son décès.

 

Directeur entre 1961 et 1981, Christian Bartillat succéda à Alain Bay et laissa par la suite sa place à Alain Carrière, qui en occupa le poste jusqu'en 1991. 

 

C'est à lui que la maison doit notamment le développement de sa branche étrangère, avec l'apparition d'auteures comme Karen Blixen ou Joyce Carol Oates. 

 

Il découvrira également Anaïs Nin ou Virginia Woolf, ainsi qu'Henry Miller. 

 

Il partira pour travailler au sein de Presses de la Cité, avant de fonder sa propre maison d'édition, dans les années 90, que dirige aujourd'hui sa fille, Constance. 

 

Il fut auteur de près d'une trentaine d'ouvrages, dont les derniers furent publiés dans sa propre maison, Presses du Village dédié à une littérature régionale. Il les dirigea jusqu'au 2010.

 

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture a également apporté son hommage :

 

Avant de fonder sa propre maison, Christian de Bartillat aura dirigé pendant vingt ans les éditions Stock. C'est grâce à lui que la fameuse collection du Cabinet cosmopolite, parmi beaucoup d'autres très belles réalisations, a vraiment pris toute sa dimension en permettant à bien des lecteurs de découvrir les littératures du monde entier.

Dans ce qui apparaît aujourd'hui comme la dernière grande étape de sa carrière, Christian de Bartillat se lancera dans une nouvelle aventure éditoriale, plus confidentielle mais non moins passionnante, en fondant Les Presses du Village, situées là où il vivait, à Étrépilly en Seine-et-Marne.

La réussite de Christian de Bartillat dans l'édition a peut-être quelque peu occulté, et cela injustement, le fait qu'il fut aussi un écrivain doté d'une très belle plume, un romancier, un essayiste, un biographe qui savait captiver un public qui lui était très fidèle, un historien aussi, qui nous a raconté avec passion une Seine-et-Marne devenue de longue date sa terre d'adoption.