medias

Francis Carco nous met sur les traces de L'homme traqué

Clément Solym - 18.08.2008

Edition - Les maisons - Homme - traqué - Francis


La maison Albin Michel réédite L’Homme traqué paru pour la première fois en 1923. Francis Carco (1886-1958), familier du Paris bohème du Quartier latin à la butte Montmartre, avait alors reçu le Grand Prix du roman, décerné par l'Académie française, pour ce récit à l’intrigue originale.

Au fil de l’intrigue, on retrouve finement croqué ce Paris populaire des années 20. C’est alors qu’entre filles publiques et ouvriers se tissent des relations particulières, surtout quand l’une est témoin des crimes d’un ouvrier boulanger.

Témoin est en l’occurrence un terme peut-être excessif. Elle peut tout au plus émettre des soupçons sur cet homme. Mais pour un criminel, que l’on puisse avoir des soupçons sur ses agissements, c’est déjà trop. Je vous invite à venir lire notre critique de L’Homme traqué.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.