L'Apocalypse selon Beigbeder reportée à septembre

Clément Solym - 13.03.2011

Edition - Les maisons - bilan - apocalypse - beigbeder


Les aficionados de l’ex-publicitaire reconverti et pénitent vont l’avoir mauvaise. Contrairement à ce que son éditeur avait pu annoncer, le prochain ouvrage de Frédéric Beigbeder ne sortira pas fin avril.

Ce sont nos confrères du Figaro littéraire qui dévoilent l’information. Premier bilan après l’apocalypse, un ouvrage qui recense les 100 oeuvres à sauvegarder, parce que la fin du monde des livres est proche, est finalement remis au mois d’août, pour la grande et fameuse rentrée littéraire.


Illustration, le PiXX

Sous couvert de raconter ses 100 coups de coeurs littéraires, manifestement, le Beig’ présentera bel et bien un plaidoyer à peine dissimulé contre le livre numérique. Rappelons-nous que parmi ses arguments les plus frappants, on trouvait cette phrase illustre : « En supprimant le papier, on banalise l'écrivain. On aplanit la littérature. »

Pour le moment, aucune nouvelle d’une possible version ebook de son ouvrage. Il sera intéressant de voir dans quelle mesure l’écrivain se conforme à ses propos et assume jusqu’au bout son propos. Dernièrement, Frédéric avait encore porté un nouveau coup bien futile au format numérique. « Une nouvelle catastrophe se profile, le livre numérique, qui menace l’existence de l’objet livre, celui-là même inventé par Johannes Gutenberg il y a six siècles. Bret Easton Ellis prédit que le livre n’a plus que cinq ans d’existence devant lui. J’espère qu’il se trompe et qu’il y aura toujours des vieux réactionnaires pour collectionner les livres en papier. » (notre actualitté)

La liste des 100 à sauver depuis le XXe siècle, et à transporter dans notre XXIe est ainsi façonnée : « C’est donc un choix totalement personnel, égotiste, joyeux, inattendu, parfois classique (Fitzgerald, Paul-Jean Toulet, Salinger et d’autres grands), souvent surprenant (Lolita Pille, Simon Libérati, Patrick Besson, Jay Mc Inerney, Bret Easton Ellis, Gabriel Matzneff, d’autres oiseaux de nuit, d’autres perturbateurs). » (notre actualitté)