Le concours Lépine récompense un jeu littéraire par courrier, Epopia

Clément Solym - 22.09.2016

Edition - Les maisons - concours lepine invention - jeu littéraire courriers - lecture écriture enfants


Fondée à partir d’un financement participatif en 2013, la start-up Rêve aux lettres a bien évolué. Devenue Epopia en juillet dernier, elle vient de remporter le prix spécial du concours Lepine. Tout ça pour envoyer des lettres et des histoires aux enfants.

 

Rémy Perla

 

 

Originellement, Rêve aux lettres était un site animé par des professionnels de la pédagogie, proposant d’écrire et expédier des histoires à des enfants. Lequel était impliqué dans cette correspondance, puisqu’il lui fallait répondre à son interlocuteur – c’est la moindre des politesses. De ces échanges se nouait alors une relation épistolaire, personnalisée, sorte de Courrier dont vous êtes le héros, pour les 5-12 ans. L’ensemble agrémenté de cadeaux, toujours destinés à plonger dans un univers relié aux lettres.

 

Devenue EPOPIA (épistolaire, onirique, personnalisées, interactives et aventures), l’entreprise vient donc de recevoir une médaille d’or du concours Lépine, à Strasbourg – et plus spécifiquement le prix Eurodistrict Strasbourg-Ortenau. Autrement dit, une récompense attribuée à une invention significative du territoire. 

 

Ce dernier récompense une invention, et Rémy Perla, à l’origine d’Epopia, en est cette année le lauréat, avec son principe de jeu littéraire par courrier interposé. En soi, le concours Lepine obligeait à avoir déposé un brevet sur une invention, mais au fil du temps, le concours s’est assoupli, pour justement pouvoir s’ouvrir aux idées, au monde numérique, par essence dématérialisé. 

 

« La thématique de la jeunesse et de l’apprentissage des langues est primordiale pour l’Eurodistrict. Nous sommes contents et fiers de remettre ce prix à une entreprise locale qui innove tout en gardant des ingrédients classiques de la lecture », a déclaré la Secrétaire générale de l’Eurodistrict Anika Klaffke. 

 

LIREC, le pote algorithme qui raconte des histoires

 

Or, les histoires fournies par Epopia ont déjà captivé plus de 15.000 abonnés, assure l’entreprise, à travers 45 pays dans le monde. 

 

Ces dernières reposent sur un Logiciel d’intelligence rédactionnelle. Manifestement, les professionnels de la pédagogie qui avaient originellement insufflé la dynamique du site Rêve aux lettres ont été partiellement remplacés par un algorithme. 

 

Déjà primé par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, LIREC est un logiciel unique au monde capable de personnaliser le courrier de chaque enfant. À ce jour, LIREC est la seule technologie au monde qui permet une personnalisation et une interaction aussi poussées.

 

Le logiciel serait en effet en mesure de capter les goûts, prendre en compte les questions, ou encore le niveau de lecture et l’environnement de l’enfant, pour ajuster les histoires. Cette innovation a permis à Epopia de concourir dans la catégorie Univers connecté « et prouver que le papier a encore de beaux jours devant lui », assure le créateur. 

 

Epopia se présente désormais comme une maison d’édition, et ses tarifs ont évolué, et augmenté, avec une offre d’essai pour un courrier proposé à 14,99 €. Les deux autres formules à 39,99 € pour 3 mois et 119 € pour 12 mois garantissent 3 envois et 12 envois. Les précédentes offres étaient nettement moins onéreuses.

 

En effet, au terme d’une année de correspondance, si l’on a opté pour le bon forfait, l’enfant recevra le livre de ses aventures, entièrement personnalisées au fil du temps. À ce jour, deux modèles d’aventures sont proposés : Mon Royaume, pour « découvrir la vie de château, le rôle de souverain et la culture médiévale » ou Ma réserve naturelle, pour « découvrir les espèces animales et végétales et le développement durable ».

 

 

Mise à jour 22/09 : Epopia a contacté ActuaLitté, suite à notre article, pour apporter plusieurs précisions, d’importance. En effet, avec les différents changements opérés au sein de la société, il est possible de se perdre.

 

 

La société Créalettres (proposant Rêve aux Lettres aujourd’hui sous le nom d’Epopia) est une société d’édition depuis sa création. Depuis le lancement du projet, c’est entouré d’une équipe d’écrivains, d’enseignants, d’orthophonistes, d’informaticiens, d’illustrateurs et de graphistes, que notre projet évolue. Et c’est grâce à notre logiciel LIREC que nous pouvons suivre les histoires de plusieurs milliers d’enfants abonnés. 

 

En effet, la gestion de tant d’enfants est impossible manuellement et nécessiterait des abonnements à des prix fous ! Nos écrivains relisent ainsi chaque courrier de chaque enfant et s’appuient sur notre logiciel pour gérer chaque histoire, rédiger des paragraphes additionnels pour répondre aux questions des enfants (plein de curiosité et d’imagination) et apporter ainsi une personnalisation sur-mesure pour chaque enfant, sans faire d’erreurs. 

 

Nous cherchons donc constamment le juste milieu entre technologie et humain et renforçons notre équipe des deux côtés (deux nouveaux écrivains font partie de l’équipe ainsi que deux nouveaux informaticiens). Étant encore une jeune maison d’édition, nous faisons évoluer constamment nos histoires pour répondre aux demandes des parents et des enfants et c’est ainsi que nous les avons retravaillées, réécrites à plusieurs reprises pour apporter le maximum de satisfaction. 

 

Des activités, des surprises, des goodies supplémentaires ont été introduits dans les courriers pour offrir une plus grande expérience immersive et nos offres ont ainsi évolué ainsi que nos prix