Le XIXe siècle, ou l'invention des robots

Clément Solym - 06.09.2011

Edition - Les maisons - nouvelles - sciencefiction - robotiques


Jean-Claude Heudin est professeur à Léonard de Vinci et vulgarisateur à ses heures perdues. Il s’intéresse particulièrement à l’intelligence artificielle. Afin de nous faire revivre les émois du XIXe siècle, il rassemble dans une anthologie publiée sous forme de livre numérique des nouvelles fantastiques de l’époque.


Hoffmann, Mérimée, Balzac, Poe, Gautier, de L’Isle-Adam, Capek, autant de grands hommes qui ont réfléchi sur le rapport entre l’homme et ses créations. Comment créons-nous des monstres ? Qu’est-ce qui nous dépasse dans nos créations ? Pouvons-nous nous égaler à Dieu ? Autant de questions qui paraissaient d'autant plus angoissantes que, dans la mort de Dieu, seule la science pouvait guider l'avenir.

 


Bien sûr, toutes les pistes que ces auteurs ont explorées ne l’ont pas toujours exactement été par la suite comme ils les avaient imaginées.

Parfois, nous faisons bien pire que ce qui les révolterait (greffes, manipulations génétiques). Il reste que ces nouvelles font figures d’ancêtres de la science-fiction, décidément prophétique (notre actualitté), et sont écrites par des grands conteurs.

 
Les œuvres sélectionnées par Heudin tournent autour des robots, ces autres à notre image. La liste complète des œuvres republiées est

  • Les automates – Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1813)
  • L’homme au sable – Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1816)
  • Frankenstein ou le Prométhée moderne – Mary Shelley (1817)
  • La Vénus d’Ille – Prosper Mérimée (1837)
  • Le chef-d’œuvre inconnu – Honoré de Balzac (1845)
  • L’homme qui était refait – Edgar Allan Poe (1850)
  • Avatar – Théophile Gautier (1857)
  • Le major Whittington – Charles Barbara (1858)
  • L’automate – Ralph Schropp (1878)
  • L’homme le plus doué du monde – Edward Page Mitchell (1879)
  • L’Ève future – Auguste de Villiers de L’Isle-Adam (1886)
  • La manufacture d’hommes – Oskar Panizza (1890)
  • Le maître de Moxon – Ambrose Bierce (1910)
  • Le Golem – Gustav Meyrink (1915)
  • Les robots universels de Rossum – Karel Čapek (1921)

 M. Heudin annonce la disponibilité de cette anthologie incessamment sous peu.