Les beaux livres, séduisants, mais trop chers pour les lecteurs

Clément Solym - 08.11.2017

Edition - Les maisons - livres art lecteurs - achat beaux livres - beaux livres librairie


Pour les éditeurs de beaux livres, les fêtes de fin d’année représentent un enjeu économique majeur. Or, le public semble délaisser quelque peu ces grands ouvrages. C’est pour renouer avec les lecteurs que s’organise l’opération J’aime le livre d’art, du 16 novembre au 15 décembre prochain. Un sondage IFOP montre d’ailleurs que les Français croient encore en ce cadeau...



ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 


Les premiers éléments qui ressortent de l’enquête sont clairs : les lecteurs français considèrent à 86 % que le livre d’art et le beau livre permettent de s’instruire tout en se faisant plaisir. Pour 79 % c’est un cadeau vraiment personnalisé et pour 76 %, il est original et sophistiqué. Enfin 61 % pensent faire plaisir en offrant un livre d’art.

 

Cependant, et sant trop d’étonnement, c’est le prix qui freine les acheteurs. Pour 48 % des sondés, ces ouvrages coûtent trop cher, et 50 % des répondants estiment qu’avec des tarifs moins élevés et/ou des promotions, ils en achèteraient plus souvent.  

 

Mais le prix n’est pas l’unique problème : les lecteurs se sentent un peu perdus, et 61 % estiment que c’est un cadeau avec lequel ils peuvent faire plaisir – mais 23 % ne savent pas quoi choisir. A contrario, 46 % ne sont pas certains de faire plaisir avec ces ouvrages. 

 

Pour les lecteurs, il faudrait également une meilleure mise en avant dans les rayons des librairies pour 17 % des répondants, et pour 15 %, plus de magasins où les acheter. 

 

Dans l’ensemble, conclut l’étude, un « label de qualité a donc toute sa place, même s’il est aujourd’hui peu plébiscité, car les consommateurs ne se projettent pas encore ». Le cœur de cible, à savoir CSP+, Franciliens, et Séniors sont assez demandeurs d’une pareille indication.