Les éditions Inculte en liquidation judiciaire, 'résolue sous peu'

Antoine Oury - 23.09.2014

Edition - Les maisons - éditions Inculte - liquidation judiciaire - mandataire passif dettes


La maison d'édition Inculte, créée en juin 2003, rencontre actuellement quelques difficultés d'ordre économique. Une période délicate, mais qui ne s'avère pas dangereuse pour l'avenir de la maison, explique Jérôme Schmidt, un des fondateurs. Cette jeune maison qui rassemble la fine fleur des jeunes écrivains français « a toujours eu des difficultés économiques », admet son cofondateur.

 

 

Une des publications récentes de la maison, Rivières de la nuit, de Xavier Boissel

 

 

La structure, qui dispose d'un capital de 300 €, a été placée sous l'autorité d'un mandataire judiciaire, dans le cadre d'une liquidation judiciaire simplifiée. Toutefois, selon Jérôme Schmidt, l'avenir de la maison n'est pas en danger : « Il ne s'agit que d'une difficulté technique, qui va trouver sa résolution sous peu », explique-t-il. 

 

« La maison a accumulé des dettes depuis 10 ans, mais les deux dernières années sont positives », explique l'un des cofondateurs de la revue et maison d'édition. Une simple régulation des comptes serait nécessaire, et « il n'y a pas de recherche de repreneur », confirme Jérôme Schmidt.

 

Au contraire, le directeur éditorial d'Inculte assure que le travail s'oriente vers un développement de la marque collective, tout autant que du catalogue. Le catalogue de la maison recense 115 références, en comptant les 20 revues de la « première série ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.