Les Éditions Veevre : écologie et numérique ensemble

Clément Solym - 17.08.2009

Edition - Les maisons - editions - Veevre - écologie


La maison d'édition Veevre a de quoi séduire : tout d'abord, elle s'appuie sur une optique verte de la publication, mais en outre, elle a décidé de profiter des outils du net pour promouvoir ses auteurs.

Écologie avant toute chose

Créée en février 2009, cette jeune maison indépendante souhaite montrer la voie en matière d'écologie : constatant que le secteur est l'un des grands pourvoyeurs de matières premières telles que le bois ou l'eau, Veevre a décidé de mettre en place un processus de création plus écolo-friendly.

Tout d'abord, parution sur du papier recyclé à 100 % et garanti sans chlore. Ensuite, une mise en page nouvelle, qui permet de diminuer la quantité de papier utilisée. Clément Hourseau, fondateur de la maison, nous explique qu'avec un ouvrage de référence en taille de police 12, et comptant 168 pages, il parvient à 78 pages, grâce à sa méthode. L'idée est de réduire les marges de gauche et de droite pour gagner en espace et emplir plus encore la page.

« Nous tentons aussi de limiter les déplacements du livre, aussi avons-nous également investi dans une machine qui nous sert pour l'impression. Un modèle qui permet d'imprimer en recto verso, et d'économiser durablement nos consommations énergétiques », explique-t-il.

Le reste n'est pas littérature...

Ces trois points, recyclage, mise en page et réduction des transports, constituent ce qui forge la marque Edition Verte™, destinée à distinguer les ouvrages de l'éditeur. « Les Éditions Veevre sont donc en première ligne en ce qui concerne la lutte pour l’environnement, et sont en mesure de proposer à leurs lecteurs des produits de grande qualité, aussi bien environnementale que technique. »


Mais dans tout cela, quelle part le livre numérique occupe-t-il ? « Sur le site, nous proposons en libre téléchargement les oeuvres de nos auteurs, en format PDF, gratuitement. Les internautes peuvent faire un don à l'auteur via Paypal, ou simplement profiter du livre sans le payer. » L'auteur récupère 58 % des dons effectués, 50 % si un illustrateur est intervenu. Aujourd'hui, cela représente quatre à cinq téléchargements par jour, et en comparativement, très peu d'internautes pratiquent le don.

« Notre maison est encore peu médiatisée, et assez petite, mais les auteurs qui s'estimeraient lésés peuvent toujours demander que leur livre soit remis en version payante sur le site s'ils le souhaitent. »

Le site de la librairie est librement accessible, n'hésitez pas à y faire un tour.