Liu Xiaobo raconte La philosophie du porc

Clément Solym - 15.03.2011

Edition - Les maisons - xiaobo - philosophie - porc


Le prix Nobel de la Paix 2010, le dissident chinois Liu Xiaobo, voit publié en France un ouvrage réunissant un ensemble de réflexions. Une anthologie qui est loin de présenter un discours contre le parti communiste de Chine. Mais qui avait de quoi titiller...

Dans l'ouvrage, La philosophie du porc, qui contient près de quinze articles, parus au cours de ces dix dernières années. Un état des lieux sans ménagement, tant des politiques que des fonctionnaires corrompus, en passant par des artistes et autres intellectuels rompus aux exigences du parti.

À ce titre, le cinéaste Zhang Yimou, qui est parvenu à être nommé organisateur de la cérémonie de présentation des JO de 2008.

« Né en 1956 à Changchun, Liu Xiaobo obtient un doctorat de littérature en 1988. En 1989, il participe au mouvement pour la démocratie à Pékin et la nuit du 4 juin s'interpose entre l'armée et les étudiants pour protester contre le massacre imminent. Arrêté le lendemain, il reprend son combat pour la démocratie dès sa libération. Depuis il ne cesse d'écrire pour dénoncer le post-totalitarisme du régime et demander le respect des droits de l'Homme. Ce combat l’a à nouveau conduit en prison. »

L'AFP explique que le titre a été motivé par un pacte que le Parti communiste a lié avec les élites chinoises. Une forme de contrat dans lequel les secondes acceptent de faire silence, pour laisser le champ libre au premier. Des élites qui « sont entrées spontanément dans la porcherie », suivies peu après par une classe moyenne, tout à fait à l'image de celle d'occident.

« Tout cela met certes du baume sur les blessures à l'âme infligées par le massacre du 4 juin 1989 (place Tiananmen), mais permet aussi de rester aveugle au fossé grandissant entre nantis et laissés-pour-compte. »

Et de dénoncer l'histoire réécrite, notamment de l'époque maoïste, dont le Parti a su profiter, en créant une forme de trou noir dans la vie de tous les Chinois.

L'ouvrage est publié chez Bleu de Chine/Gallimard. Les textes ont été présentés par Jean-Philippe Béja, et sera disponible le 24 mars.
Réflexions sur la littérature : dans « La crise », l’article qui l’a fait connaître en 1986, Liu Xiaobo dénonce la littérature de cicatrices, alors glorifiée par le régime. Cet article contient ses idées fondamentales sur la littérature. Le mouvement pour la démocratie de 1989 : il a profondément bouleversé les conceptions politiques et philosophiques de Liu Xiaobo.

Nous présentons ses réflexions sur ce mouvement, notamment sur le rôle des simples citoyens dans la politique. Cette expérience l’a conduit à entreprendre une réflexion critique sur les formes de la résistance au totalitarisme. Vivre dans la vérité et la « philosophie du porc » : c’est surtout pour ses réflexions sur la nature du régime post totalitaire que Liu s’est fait connaître depuis 2000.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.