Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

New Order : Peter Hook déteste l'autobiographie de Sumner

Antoine Oury - 04.10.2014

Edition - Les maisons - Bernard Sumner autobiographie - Chapter and Verse New Order - Joy Division Peter Hook


Après le suicide de Ian Curtis, les musiciens de Joy Division, groupe leader de la cold wave britannique, avaient décidé de former New Order. Une orientation un peu plus club, et une formation qui avait su s'affranchir de l'influence du jeune chef de groupe décédé. En 2007, le bassiste Peter Hook avait déclaré la mort du groupe, avant de réaliser que ce dernier allait simplement poursuivre l'aventure sans lui, dès 2011. Depuis, avec le chanteur et guitariste de New Order, Bernard Sumner, la rancune est tenace.

 


 

 

Afin d'être bien clair, Peter Hook s'est fendu d'une critique de l'autobiographie de Bernard Sumner, Chapter and Verse, publiée le 18 septembre dernier chez Bantam Press (Random House). Publié dans Billboard, le long texte compare sa version de l'histoire des groupes et celle de Sumner, et commence sur les chapeaux de roues : « Les librairies ne sauront pas s'il faut classer ce livre dans la section 'Fantasy' ou 'Tragédie'. »

 

Sans surprise, Hook assure qu'il a pris du plaisir à lire la partie consacrée à l'enfance de son ex-collègue, et souligne même que celle sur Joy Division est « bien écrite », tout en soulignant gentiment qu'elle « ne contient aucune révélation ».

 

Le torchon brûle véritablement dès les premières pages sur New Order, qui « ouvre[nt] les portes vers l'Enfer », souligne Hook, reprenant une expression de Sumner. Il explique que l'ensemble des anecdotes porte sur les dissensions internes, « sans mention de sa technique d'écriture, pour les paroles ou la musique. Aucune mention de ses attentes ou de ses désirs musicaux ou vis-à-vis du groupe. »

Pour moi, le problème de ces souvenirs réside dans le fait qu'ils sont tous mis au service d'une argumentation visant à justifier la reprise du nom et des activités de New Order en 2011 — ce que je considère comme illégal et que je conteste toujours. C'est comme un moyen de se convaincre, de convaincre les fans et peut-être même moi qu'il avait le droit de le faire. 

Le bassiste rappelle également que Sumner a eu des disputes avec les autres membres de New Order, mais qu'il ne cite que celles qui le concernent, lui, Peter Hook. Après la lecture du livre, il explique tout de même être heureux de lire que le groupe tout entier semble satisfait de la reprise de leur carrière (un nouvel album est prévu au printemps prochain). « Peut-être que je devrais rejoindre le groupe maintenant que tout le monde est heureux ? Voilà une réflexion intéressante ;) », termine-t-il.

 

Peter Hook lui-même est auteur de plusieurs ouvrages : L'Haçienda: La meilleure façon de couler un club, publié chez Le Mot et le Reste, revient sur son expérience à la tête de la boîte de Manchester, et Unknown Pleasures, aussi chez Le Mot et le Reste, sur sa place au sein de Joy Division. Il réglera sans doute un peu plus ses comptes avec Bernard Sumner dans son troisième livre, sur lequel il travaille actuellement, qui sera consacré à New Order...