Nouvelle baisse pour les ventes de livres papier, sauf sur le Web

Antoine Oury - 01.02.2013

Edition - Les maisons - baisse des ventes - livres papier - TVA


Pour la troisième fois consécutive, les ventes de livre papier accusent un recul, le plus important de ces dernières années : 1,5 % de baisse, après 0,5 % en 2010 et 1 % en 2011. Des résultats peu marqués par la hausse de la TVA en avril 2012, et surtout par la contraction du pouvoir d'achat des Français. Le Figaro, qui rapporte les chiffres d'Electre et Livres Hebdo, fait tout de même état de 65.486 nouveautés éditoriales.

 


Economic Phenomena

Tilemahos Efthimiadis, CC BY 2.0

 

 

3 % de baisse en 3 ans : si le marché du livre dispose d'un certain sens de l'harmonie, ces acteurs accusent le coup d'un repli des ventes du papier au profit du e-commerce. Le recul atteint même 4,5 % si l'on procède à une comptabilisation en euros constants, durement touchée par l'augmentation de la TVA de 5,5 à 7 % en avril 2012 (revenue à 5,5 % depuis le 1er janvier 2013).

 

Du coup, le livre devance les autres produits culturels dans la hausse des prix : d'après l'Insee, le tarif de l'imprimé aurait ainsi progressé de 3,6 %, pour 1,7 % du côté des autres produits de consommation. Les genres les plus touchés par la baisse des ventes sont le droit (- 5,5 %), l'économie et les dictionnaires (- 4 %), les ouvrages techniques (- 3,5 %) et les romans (- 3 %). La bande dessinée, quant à elle, reste stable.

 

Dans ce lot de mauvaises nouvelles, seul le commerce en ligne affiche une insolente bonne santé : les ventes de livres via ce canal ont augmenté de 6,5 %, avec un panier moyen aux alentours de 17 €. Sciences humaines (+ 1 %) et livres jeunesse (+ 0,5 %) font figure de valeurs refuge, avec de faibles mais notables hausses.