Oksa Pollock : sur les traces d'Harry Potter

Clément Solym - 05.03.2010

Edition - Les maisons - Oksa - Pollock - traces


Cendrine Wolf et Anne Plichota sont âgées respectivement de 40 et 41 ans. Si le nom de ces deux alsaciennes vous est étranger, rien d'inquiétant ; mais il n'est pas certain que cela dure... Les deux bibliothécaires sont les créatrices d'une saga fantastique qui n'aurait rien à envier à Harry Potter !

Les deux auteures avancent quelques différences entre Oksa Pollock et la sorcellerie Poudlardienne. Pour se démarquer de la saga de J.K. Rowling, Anne Plichota insiste sur l'ancrage réaliste du récit. Dans un entretien accordé au Point, Cendrine Wolf précise qu' « Oksa vit dans une famille unie, excentrique, mais structurante. […] On en a marre de ces héros de romans jeunesse qui n'ont pas de parents, pas de grands-parents. »

Gallimard ayant refusé les aventures d'Oksa Pollock, Cendrine Wolf et Anne Plichota ont eu recours à l'auto-édition pour diffuser les trois premiers tomes de la série qui s'écoulent à 14 000 exemplaires comme le rappelle l'AFP. La Toile, le bouche à oreille, et même la Fnac amplifient le phénomène.

Alors que l'aventure est menacée d'extinction pour des raisons financières, de nombreux adolescents élevés par le couple Harry Potter-Oksa Pollock envoient de nombreux posts sur le site bibliobs.com. L'hebdomadaire relaie le phénomène et parle de pollockmania.

En novembre, XO propose un contrat aux écrivaines strasbourgeoises. Le PDG de XO, Bernard Fixot, « croit beaucoup à un énorme succès de cette série » et reconnaît que ce sont les lecteurs qui « ont forcé la porte ».

Ainsi, les deux premiers tomes ont fusionné et seront réunis dans un seul ouvrage L'Inespérée, à paraître le le 15 mars en 50 000 exemplaires en France et dans de nombreux pays francophones. La suite des aventures d'Oksa Pollock devrait arriver en mai. La pollockmania avec ?