Un monde avant, 'voyages intérieurs dans la peinture' sur la Toile

Florent D. - 04.11.2013

Edition - Les maisons - peintures - collection virtuelle - musée personnel


Il va sortir aux éditions Bourgois, ce 7 novembre, une petite création originale, qui, sans révolutionner les approches numériques, cherche à tisser de nouveaux liens entre papier et réseau. Le livre de Claude Eveno, Un monde avant, propose des « voyages intérieurs dans la peinture ». Le tout agrémenté de QR Codes qui entraînent le lecteur dans l'exploration du net. 

 

 

 

 

Il faut le reconnaître, le net a quelque chose d'un grand « foutoir », regroupant des informations mal contrôlées, fuitées sans réelles maîtrises. Mais il est à ce titre un immense vivier pour le curieux qui est en recherche d'éléments. Claude Eveno a découvert l'informatique en 2002, manifestement contraint et forcé, et sa plongée dans le net l'a amené à deux usages « l'écriture et la recherche documentaire ».

 

Si ses carnets conservent leur place, en tant qu'outils de recueillements, ses classeurs, eux sont partis avec la Toile, attendu que l'archivage informatique dispose de solutions quasi illimitées. « C'est ainsi que j'ai pu constituer une collection virtuelle de peintures, à partir de laquelle j'ai voulu écrire un livre », explique-t-il. Sauf que cet ouvrage impliquait des reproductions d'oeuvres, d'une part nombreuses, de l'autre, coûteuses. 

 

C'est ainsi que vient la matérialisation des oeuvres, dans le livre, au travers d'une solution numérique. Sans jamais perdre de vue que la lecture est avant tout une relation sensuelle à un objet - du moins, encore pour l'heure - l'architecture du livre est venue :  lier la matérialisation du livre et de l'écrit, à la dématérisalition des oeuvres invoquées. Et voilà que se structure un document puisant dans l'illimité de l'archivage réseau, pour accompagner l'écriture. 

 

« Une véritable alliance entre le papier et l'écran, tous les écrans [...] et peut-être une voie pour dépasser les conflits inhérents à l'apparition de toute nouvelle technologie », précise l'auteur. Alors se présente une lecture insolite, s'inspirant des quelque 80.000 images qu'il a pu retenir de ses surfs, pour parler de l'art, le figurer et retenir une centaine de peintures, pour présenter une collection virtuelle de premier ordre. 

 

Toute une scénographie compulsée dans un abrégé d'art portatif, qui prend exemple sur les fondateurs de l'art, qui deviennent les acteurs d'un musée virtuel. Un trajet biographique inédit, pour sûr, à travers les toiles de la Toile. 

 

Un monde avant, sur Chapitre.com