Une coalition internationale d'éditeurs contre le piratage de livres sur Internet

Clément Solym - 16.02.2012

Edition - Les maisons - Coalition internationale - Piratage - Maisons d'édition


L'industrie du livre s'engage dans le même combat que celles de la musique et du cinéma. Avec la prolifération de sites Internet proposant le partage de livres numérisés, les maisons d'édition du monde entier ont décidé de réagir.

 

Mercredi, une coalition internationale de maisons d'édition, dont Cambridge University Press, Elsevier et Pearson Education, a dénoncé deux sites Internet pour violation de droits d'auteurs : www.library.nu et www.ifile.it, les accusant de compter parmi les plus grands sites de piratage au monde.

 

 

 

« Aujourd'hui, l'industrie internationale du livre a montré qu'elle continue à s'opposer contre le crime organisé portant atteinte aux droits d'auteur » a commenté Jens Bammel, le secrétaire général de l'International Publishers Association (IPA), auprès de The Bookseller.

 

« Nous ne tolérerons pas les parasites, qui font des profits injustifiés en privant les auteurs et les éditeurs des dûs qui leur reviennent. C'est un pas important vers un commerce juste, honnête et transparent des contenus numériques sur Internet », a-t-il ajouté.

 

La coalition n'a pas encore obtenu le contrôle de ces sites, mais leurs exploitants ont décidé d'eux-mêmes de les fermer ou peut-être de les rediriger ailleurs.

 

Les sites se présentaient comme une « bibliothèque Internet », mettant gratuitement à la disposition des internautes plus de 400.000 ouvrages soumis à des droits d'auteurs.

 

Leur chiffre d'affaire s'élèverait à environ 8 millions d'€, grâce à la publicité, aux donations et aux ventes effectuées par le biais de comptes premiums, selon un rapport du cabinet d'avocat allemand Lausen, qui a aidé à coordonner la coalition.

 

La dénonciation de ces sites est le résultat d'une longue enquête, alors que les maisons d'édition ont bataillé pour identifier leurs exploitants, finalement localisés en Irlande. Des procédures judiciaires ont ainsi été lancées dans ce pays et en Allemagne.

 

Le directeur de Börsenverein, Alexander Skipis, a prévenu : « Cette affaire montre, en particulier dans le contexte des débats actuels, que les violations  systématiques des droits d'auteurs se sont développées en des commerces lucratifs hautement criminels. »


La coalition regroupe, en plus des trois citées plus haut, les maisons suivantes :

 

Georg Thieme; HarperCollins; Hogrefe; Macmillan Publishers Ltd; Cengage Learning; John Wiley & Sons;the McGraw-Hill Companies; Pearson Education Inc; Oxford University Press; Springer; Taylor & Francis; C H Beck; and Walter De Gruyter.

 

Elle a également été coordonnée par German Publishers & Booksellers Association (Börsenverein) et International Publishers Association (IPA).