Éditrice et libraire : Soazic Courbet, affranchie

Auteur invité - 26.08.2019

Reportage - Soazic Courbet - éditions Fontaine - passions théâtre livre


Faire de ses passions — les livres et le théâtre — son métier ? Le défi a été harmonieusement relevé par Soazic Courbet qui, à bientôt trente-trois ans, est à la tête de la Librairie L’Affranchie (ex-Dialogues Théâtre) à Lille et des éditions La Fontaine, consacrées aux écritures théâtrales. Ses maîtres-mots : engagement, exigence et fantaisie. 


Soazic Courbet © Simon Gosselin


Le parcours de Soazic Courbet doit bien moins au hasard qu’à un patient alignement de planètes entre chance, persévérance et curiosité : après une licence d’études théâtrales et deux ans de formation à l’INFL à Paris (Institut national de formation de la librairie) en alternance aux Lisières à Roubaix, le virus de la librairie est bien installé. Une fois diplômée, elle commence à mi-temps à Dialogues Théâtre, alors installée rue de la Clef dans le Vieux-Lille, et apprend aux côtés de Janine Pillot et Nolwenn Vandestien les rudiments de l’assistanat d’édition : correction, typographie, mise en page...

Nous sommes en 2011 et Janine Pillot souhaite préparer la reprise de La Fontaine. Elle propose à Soazic de l’accompagner dans cette transition. Une refonte administrative plus tard (la structure passe d’association à SCOP), Soazic et son associé Rémy Dehame se retrouvent à la tête d’une institution, l’une des quatre maisons spécialisées en arts du spectacle en France. 
 

Naissance d’une éditrice 


À l’opposé d’une structure comme Actes Sud-Papiers, pour laquelle le texte n’est le plus souvent qu’un « matériau pour la scène », Soazic Courbet et son comité de lecture, composé d’auteurs, d’enseignants et d’universitaires, fonctionnent au coup de cœur pour le texte. À raison de quatre publications par an, c’est la qualité de l’accompagnement et la relation personnalisée avec les auteurs qui priment, l’éditrice s’impliquant personnellement dans la fabrication de chacun des ouvrages. 

Premier geste fort, une fois à la tête de la maison, Soazic Courbet crée une nouvelle collection, « Ci-dessous » : une façon de s’affirmer et de se légitimer dans son rôle d’éditrice en avançant sur un territoire vierge. S’inscrire dans la continuité des travaux menés par Janine Pillot, et affirmer sa propre voix : la collection marque le début d’une transition.

Au diapason avec ses engagements et ses centres d’intérêt, Soazic Courbet y défend « des écritures contemporaines, frontales, ancrées sur des territoires de société », souvent féminines : Catherine Zambon, Sonia Ristic, Tiphaine Raffier... Son modèle se nourrit de celui défendu par Claire Stavaux, depuis son arrivée à la tête de l’Arche en 2017 et la création de la collection « Des écrits pour la parole », qui accueille des textes hybrides, des affirmations à mi-chemin entre plusieurs genres. 

La charte graphique et les visuels sont dépoussiérés. Une deuxième collection, « Jeunes en jeu », dédiée à l’édition de textes pour la pratique théâtrale par des jeunes amateurs, voit le jour. Progressivement, le catalogue affirme la volonté de son éditrice de se distancer de points de vue strictement masculins qui ne sont pas, hélas, la chasse gardée du théâtre classique.



 
Preuve en sont les publications de ce début 2019 : Vise le cœur, mais ne prends pas tout de Céline Balloy, série de petites formes qui inversent les rapports de genre narratifs, remettant la femme au centre ; ou La benjamine de Pascale Trück, qui donne la parole à la petite sœur du Petit Poucet, curieuse du monde et de la liberté qui s’offre soudain à eux. Et La Fontaine peut compter sur la fidélité de Tiphaine Raffier, auteure-metteuse en scène issue de l’École du Nord, dont le dernier texte, France-fantôme, succès de la dernière saison théâtrale, sera publié en septembre. 
 

Voir plus grand 


L’enjeu pour une maison d’édition « artisanale » reste la diffusion. À ce titre, l’année 2019 marque un tournant majeur pour La Fontaine : à partir de juin, son catalogue rejoindra celui de Théâdiff, structure créée par les éditions Théâtrales en 2017 qui réunit différentes maisons spécialisées en arts du spectacle, dans le but de mutualiser la diffusion, la mise en valeur des textes et les relations avec les libraires.

Théâdiff travaille en effet avec un réseau de 150 libraires sur tout le territoire, en lien avec des structures de spectacle vivant, et fonctionne selon un principe d’engagement envers les auteurs et de placement raisonné. Un grand saut qui ne sera viable que si La Fontaine parvient à doubler son chiffre d’affaires annuel, soit passer de 6000 exemplaires vendus à 12.000, pour couvrir les frais plus élevés liés au pourcentage perçu par la structure de diffusion. « Cette décision représente forcément une prise de risque », dit Soazic Courbet.

« Mais les bénéfices sont précieux : la diffusion était devenue difficile à gérer en interne, et le manque de visibilité finissait par générer de la frustration du côté des auteurs. La diffusion nationale devrait faire évoluer tout ça. » Une opportunité n’arrivant jamais seule, grâce à ce nouveau partenariat, une partie du catalogue de La Fontaine était disponible en Avignon pendant l’édition 2019 du Festival, dans un lieu du livre éphémère faisant la part belle à toute la richesse de l’édition théâtrale (textes de théâtre, jeunesse, beaux livres...) dans la cour de la Maison Jean-Vilar. 

En attendant, la librairie, rebaptisée L’Affranchie en octobre 2018, reste l’outil de visibilité le plus précieux de La Fontaine. D’une moyenne d’âge de 50 ans rue de la Clef, son public s’est aujourd’hui sensiblement rajeuni, bénéficiant aussi d’une mise en lumière des enjeux féministes, via une sélection pointue. Le salon de thé (et ses célèbres cookies) y est désormais un lieu cosy à part entière qui commence à se rentabiliser en accueillant des moments partagés et inventifs, qui ont toujours pour objectif de mettre les auteurs en valeur.

La nouvelle formule « Vous avez une heure et un verre de vin », à 20 euros tout compris, que Soazic organise depuis septembre 2018 avec la complicité des voisins de la librairie, Caviste Curieux, est l’un de ses plus récents succès. Les autrices s’y succèdent chaque mois, enchaînant lecture de leur dernier texte avec un moment de débat intime agrémenté d’un verre de vin choisi par le caviste en fonction des thématiques de l’ouvrage. Et les participant.e.s repartent toujours... avec un livre. 
Sarah El Ghazi 
 

editionslafontaine.fr / facebook : @laffranchielibrairie
Éditions La Fontaine / Librairie L’Affranchie,
6 place Sébastopol,
59000 Lille.
Librairie ouverte du mardi au samedi de 10h30 à 19h30.
Librairie éphémère à Avignon : du 4 au 23 juillet 2019 à la Maison Jean-Vilar.
Contact Théâdiff pour les libraires : Pierre Banos theadiff@editionstheatrales.fr 
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.