medias

L'ebook a 40 ans > 2010 > La librairie Ulysse

Marie Lebert - 27.06.2011

Reportage - librairie - ulysse - celebrer


Fondée par Catherine Domain en 1971 au coeur de Paris, la librairie Ulysse est la plus ancienne librairie au monde uniquement consacrée au voyage. Ulysse crée son site web en 1999 et sa maison d’édition en 2010.

Nichée dans l’île Saint-Louis, entourée par la Seine, la librairie Ulysse propose 20.000 livres, cartes et revues neufs et d’occasion, qui recèlent des trésors introuvables ailleurs.

Les débuts

Catherine raconte sur le site de la librairie : « Au terme de dix années de voyages sur tous les continents, je me suis arrêtée et me suis dit : "Que vais-je bien pouvoir faire pour vivre ?" Consciente de la nécessité de  m'insérer dans une société d'une façon ou d'une autre, j'ai procédé à un choix par déduction et par le refus d'avoir patron et employé.

Me souvenant de mes grands-pères, l'un navigateur au long cours, l'autre libraire en Périgord, et constatant que j'étais obligée de visiter une quinzaine de librairies avant de trouver la moindre documentation sur un pays aussi proche que la Grèce, une "librairie de voyage" s'est imposée à mon esprit entre Colombo et Surabaya, au cours d'un tour du monde.

De retour à Paris - j'habitais déjà l'Île Saint-Louis - je cherche un local, me renseigne sur le métier de libraire, fais des stages, prépare des fiches et cherche un nom pour cette future entreprise.

Un matin, en allant chercher le journal, je lève le nez sur la librairie "Ulysse", référence à Joyce, au 35 de la rue Saint-Louis-en-l'Île.  "Voilà un nom !", me dis -je. Je gravis les deux marches et entre dans cette boutique de 16m2 à poutre unique. Quatre types jouent au poker. "Elle est mignonne votre librairie, " [dis-je]. "Elle est à vendre", me rétorque l’un des joueurs sans lever le nez. 48 heures après, j'étais libraire. C'était en septembre 1971. La première librairie spécialisée dans les voyages au monde était née.

 

 


Vingt ans plus tard, victime de la promotion immobilière comme beaucoup, j'ai dû déménager. Fort heureusement, mon côté entêté - je suis taureau ascendant taureau - m'a permis de transporter la librairie à quelques mètres dans un local plus vaste, 26 rue Saint-Louis-en-l'Île,  dans un immeuble peu anodin puisque c'est non seulement là où j'ai commencé par habiter dans l'Île Saint-Louis mais aussi parce que, anciennement succursale de banque, ce local fut le théâtre du très célèbre casse de Spaggiari. »

En 1999

À la fois libraire et grande voyageuse - elle continue de voyager tous les étés - Catherine est membre du Syndicat national de la librairie ancienne et moderne (SLAM), du Club des explorateurs et du Club international des grands voyageurs.

En 1999, elle décide de se lancer dans un voyage autrement plus ingrat, virtuel cette fois, à savoir la réalisation d’un site web en autodidacte alors que ses connaissances en informatique sont très sommaires.

Elle raconte en novembre 2000 lors d’un entretien par courriel : « Mon site est embryonnaire et en construction. Il se veut à l’image de ma librairie, un lieu de rencontre avant d’être un lieu commercial. Il sera toujours en perpétuel devenir ! Internet me prend la tête, me bouffe mon temps et ne me rapporte presque rien, mais cela ne m’ennuie pas... »

 

 

 

 


Elle est toutefois pessimiste sur l’avenir des librairies comme la sienne. « Internet tue les librairies spécialisées. En attendant d’être dévorée, je l’utilise comme un moyen d’attirer les clients chez moi, et aussi de trouver des livres pour ceux qui n’ont pas encore internet chez eux ! Mais j’ai peu d’espoir... »

En 2005

En 2005, Catherine crée toutefois une deuxième librairie de voyage à Hendaye, sur la côte sud de l’Atlantique, avec une vue imprenable sur l’océan. Ouverte du 20 juin au 20 septembre, cette librairie est située sur la plage dans un bâtiment mauresque qui se trouve être l’ancien casino et qui est classé monument historique. À marée haute, la librairie est « comme un paquebot de livres qui va prendre la mer, qu'elle prend quelquefois d'ailleurs. »

En 2010

Dix ans après la mise en ligne de son site web, Catherine est beaucoup moins critique à l’égard de l’internet puisque le réseau lui permet de lancer sa propre maison d'édition en avril 2010 pour publier des livres de voyage.

Elle écrit à la même date : « Internet a pris de plus en plus de place dans ma vie ! Il me permet d'être éditeur grâce à de laborieuses formations Photoshop, InDesign et autres.

C'est une grande joie de constater que la volonté politique de garder le pékin devant son ordinateur afin qu'il ne fasse pas la révolution peut être mise en échec par des apéros géants et spontanés de milliers de personnes [organisés via Facebook] qui veulent se voir et se parler en vrai.

Décidément il y aura toujours des rebondissements inattendus aux inventions, entre autres. Quand j'ai commencé à utiliser l'internet, je ne m'attendais vraiment pas à devenir éditeur.
 »


Notre prochain épisode : 2011 > Le livre numérique au Chili

Nos épisodes précédents


Copyright © 2011 Marie Lebert & Catherine Domain

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.