Librairie Place ronde : le Bed & Breakfast avec des chiffres et des lettres

Auteur invité - 03.09.2018

Reportage - Librairie Place ronde - librairie indépendante Lille - librairie Bed & Breakfast


Lille compte une nouvelle librairie depuis avril. Place Ronde se veut la première librairie associant Bed & Breakfast. Un défi pour sa propriétaire, Fabienne Van Hulle, ex-femme d’affaires, qui entend bien montrer que l’on peut allier passion et reconversion. 



© Marie-Laure Fréchet, 2018



 

Quand on l'avait rencontrée à une semaine de l’ouverture, Fabienne Van Hulle ne décolèrait pas. Passait encore que son opérateur téléphonique ne l’ait pas raccordée dans les temps et que les travaux jouent les prolongations. En revanche, impossible d’encaisser la nouvelle tombée le matin même : le refus d’un organisme national de l’aider financièrement à lancer sa librairie lilloise.

« Pour une obscure question de mètres carrés », fulminait cette ex-directrice des achats de grands groupes, le genre qu’on n’embrouille pas avec les chiffres. Plutôt amère qu’on lui fasse payer, estime-t-elle, le fait de ne pas être du sérail. « Je n’ai reçu aucune aide des institutions du livre. Je prends ça comme un défi. » 
 

La presse, elle, n’aura pas attendu que les rayonnages se garnissent de volumes pour s’emparer de l’histoire de cette businesswoman reconvertie à 54 ans dans les livres. « Télé Matin, Madame Figaro, le Huffington Post... », savoure Fabienne Van Hulle, qui déroule le fil de son parcours, rompue déjà à l’art du storytelling. Même ActuaLitté, évidemment.
 

Créer son emploi 


« Je viens de Bordeaux. La ville des trois M : Montaigne, Montesquieu, Mauriac. Et j’ouvre la libraire des trois B : Bed & Breakfast & Books », raconte-t-elle. Après un parcours dans l’agroalimentaire, qui l’amène notamment en Allemagne, elle choisit de privilégier sa vie de famille et rejoint son mari à Lille en 1998. Sa carrière d’acheteuse se poursuit dans le Nord jusqu’à ce qu’elle soit débarquée en 2014.

« J’ai toujours eu une vision humaine de mon métier, malgré les objectifs. À un moment, ça n’a plus été conciliable avec la vision de mon entreprise. » Elle décide alors de créer son propre emploi, en mettant ses compétences au service du livre, sa passion depuis toujours. Non sans avoir suivi au préalable une formation d’un an à la création d’entreprises au sein de l’École Centrale de Lille. Et mené une solide étude de marché.

« La question revenait toujours : en quoi ma librairie serait différente ? Et puis une évidence : le lieu, le lieu, le lieu. » Après un projet de reprise avorté dans l’Ouest de la France, elle tombe par hasard en mai 2017 sur le rez-de-chaussée d’une maison 1900, au centre de Lille. Une seule visite suffit à la convaincre qu’elle avait trouvé l’emplacement idéal. Les moulures anciennes, les plafonds hauts, un ancien trumeau exhumé des plâtreries lui inspirent l’envie d’exprimer, dit-elle, dans sa librairie, « un art de vivre lillois dans une maison de maître ».

Un vaste sous-sol lui a offert la possibilité d’installer une chambre d’hôtes confortable, qui pourra également accueillir des résidences d’auteur. « Et comme je parle plusieurs langues, j’ai l’intention d’ouvrir cette résidence sur le monde », ambitionne la libraire qui ne manque pas d’idées. 
 

Business plan 


« Les banques ont cru à mon projet », souligne Fabienne Van Hulle. À la porteuse du projet aussi sûrement, rompue à l’art de monter un business plan. Un propriétaire bienveillant, un quartier résidentiel et étudiant, propice à un commerce de livres, ont fait le reste. Même si le métier de libraire ne s’improvise pas. « J’ai eu la chance d’avoir un parrain et deux marraines », rétorque Fabienne Van Hulle.

Éric Leroy pour la bande dessinée (expert en BD pour Artcurial), Nicole Leynaud, retraitée du Furet du Nord pour la littérature générale et une autre bonne fée qui souhaite rester anonyme, pour la littérature jeunesse, qui l’ont aidée à passer les premières commandes. « Je suis de près le monde de l’édition », ajoute-t-elle également, précisant qu’elle a su négocier des conditions commerciales « correctes pour une débutante ». En rythme de croisière, le fonds doit être constitué de 4 500 ouvrages.

« J’achète à l’affect. Mais j’ai conscience que ce n’est pas ma bibliothèque. C’est bien la librairie de mes lecteurs. » Une grande place est depuis faite à la littérature pour et par les femmes et une section se consacre aux personnes éloignées de la lecture. « Il y aura aussi le top 50 pour la trésorerie et des pépites », ajoutait-elle sans se départir de son sens des affaires. Sur les cimaises de l’entrée, des artistes ou photographes pourront exposer.
 

Le café-librairie Calibou & Co brasse un très large public


Et des signatures et ateliers sont régulièrement organisés dans cette librairie qui ressemble à un salon cosy avec ses coussins colorés et ses lustres à pampilles. « Je veux bien recevoir les clients, qu’il fasse bon ici », souligne la maîtresse des lieux. L’enseigne a elle déjà reçu l’approbation des habitants la place de Strasbourg où est située la librairie ayant toujours été surnommée la « place ronde » pour sa topologie. Et une communauté de 1 500 abonnés s’est constituée autour du profil Twitter de la librairie. 
 

Fabienne Van Hulle s’est également entourée de l’illustrateur Mathieu Siam qui a dessiné le logo de la librairie une jolie liseuse étendue. Et a convaincu Gallimard de lui « prêter » l’un de ses auteurs. Ainsi, Karine Tuil a accepté de venir pour l’inauguration de la librairie en juin. L'enthousiasme de l’ex-femme de chiffres est contagieux, elle qui pas à pas, entend bien se faire une place dans le petit monde des lettres. 

 

Marie-Laure Fréchet 

 

en partenariat avec l'AR2L Hauts de France




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.