Numérique : outre l'esthétique, "proposer une pratique de lecture différente“

Association Effervescence - 22.04.2014

Reportage - Uchroniques - livre numérique - lignes de code


Chaque semaine, ActuaLitté, en partenariat avec l'association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donne rendez-vous : retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique, réalisée par les étudiants de la formation, racontant la vie du master et de l'association. 

 

Cette semaine, l'équipe numérique des Uchroniques décrivent les étapes qui ont conduit à la réalisation numérique de l'ouvrage.

 

Marlène Bertrand, Charlotte Monnier et Mélodie Quercron, aussi surnommées les « geekettes uchroniques », se sont cette année lancées dans la fabrication de la version numérique du livre Le jour où le mur de Berlin n'est pas tombé – et tous ceux qui suivirent édité par Les Uchroniques. 

 

Naissance du projet numérique 

 

Pleines de curiosité et d'intérêt pour le numérique, elles n'avaient néanmoins pas les connaissances techniques nécessaires à la tâche. Partant de zéro, il leur a tout d'abord fallu faire un état des lieux des pratiques numériques et se renseigner sur les caractéristiques techniques liées au livre numérique : les formats (PDF, ePub, ePub 3), les supports (tablettes, liseuses, smartphones…) et les systèmes de protection (DRM, watermarks). 

 

 


 

 

D'emblée, elles ont choisi d'opter pour des watermarks – signatures électroniques qui dissuadent du piratage et garantissent une liberté d'utilisation totale au lecteur. Concernant les formats, le PDF n'a pas été envisagé dans la mesure où, simple photographie du texte, il reste invariable quel que soit le support, obligeant le lecteur à activer la fonction de zoom avant ou arrière pour maintenir le confort de lecture. Mais non. Une idée avait surgi dans la tête de Marlène, Charlotte et Mélodie, idée approuvée collectivement par le reste de la promotion du master 2 : elles feraient un livre enrichi ! 

 

Le format qui s'est donc imposé a été l'ePub, non seulement parce qu'il permet d'enrichir du contenu, mais aussi parce qu'il est interopérable, universel et pérenne. Mais, l'ePub 2 ou l'ePub 3 ? Les deux ! Dans le but de toucher un large lectorat, les trois jeunes femmes ont en effet réalisé deux versions du livre numérique : un ePub 3 (avec les sons, la vidéo et les animations du texte) pour l'iPad qui supporte les enrichissements, et une seconde, non enrichie, destinée aux autres supports. 

 

L'enrichissement : un incontournable à pondérer

 

Qu'entendent Les Uchroniques par le terme « enrichi » ? Tout d'abord, certaines contributions sont inédites car sélectionnées uniquement pour le livre numérique, comme « Notre-Dame-des-Fleurs » du poète François Goblet. Il en est de même pour certaines illustrations telles que les critiques de cinéma de Yohann Frot, mises en page à la façon d'Allociné par Diane Ranville, à la fois éditrice et auteure des Uchroniques.

 

Il s'agissait par ailleurs d'enrichir l'ouvrage d'éléments multimédias et d'animations. Il faut dire que leur livre s'y prêtait bien ! Après du texte et des illustrations en proportion égale, un contenu enrichi propre au numérique apporterait encore d'autres témoignages d'un monde altéré où le mur de Berlin ne serait pas tombé. C'est ainsi que des sons et une vidéo ont été intégrés dans la version numérique. Pour cela, Les Uchroniques ont fait appel à des interprètes qui ont mis en musique ou on déclamé certains textes. 

 

Ambitieuses, Marlène, Charlotte et Mélodie avaient imaginé utiliser le numérique pour mettre au point une carte interactive, sorte de menu qui aurait permis d'accéder aux contributions initialement datées et localisées (voir la chronique du 28 janvier mentionnant les diverses pistes de réflexion). Mais le peu de temps dont elles disposaient, ainsi que les difficultés techniques que cela représentait, les ont obligées à repenser l'ergonomie de leur livre numérique et à opter pour une disposition des textes relativement semblable à la version papier.

 

À défaut, les compétences qu'ont acquises les trois étudiantes du master, et qui les ont également aidées à créer le site internet des Uchroniques, leur ont toutefois permis d'enrichir leur texte grâce au langage CSS (étoiles clignotantes, ombres sur une portion de texte…) et de toucher du bout des doigts le langage Javascript… 

 

 


Traduction du recueil... en langage HTML, cette fois !

 

 

Une navigation souple pour des heures de travail

 

Ce système de lecture « figée » n'a pas concerné l'intégralité des contributions. Certains textes se prêtent parfaitement au numérique en ce sens qu'ils peuvent en exploiter toutes les ressources et être déclinés selon l'idée d'arborescence. Par exemple, L'Histoire dont vous êtes le héros, écrit par Élio Possoz et illustré par Loup Thévenin, donne la possibilité au lecteur de choisir le chemin qu'il souhaite emprunter tout au long de l'histoire. Ainsi, cette navigation non linéaire a été permise par l'insertion d'hyperliens, rendant l'expérience de lecture plus agréable que sur le papier. 

 

L'esthétique du livre a été en grande partie conservée (le mariage du bleu et de l'orange, le choix d'une typographie similaire…) mais le design s'est révélé épuré car en accord avec les spécificités de la lecture numérique. Outre l'esthétique, il s'agissait avec le numérique de proposer au lecteur une pratique de lecture différente. Il était donc important de guider ce dernier dans cet environnement qui, contrairement au papier, repose sur des conventions de manipulations qui ne sont pas naturelles pour l'utilisateur.

 

L'équipe du numérique a donc inséré trois boutons afin de rendre l'expérience de lecture agréable et intuitive. L'un, placé systématiquement à la fin de chaque contribution, permet de revenir au sommaire si le lecteur souhaite poursuivre un ordre de lecture non linéaire. Un deuxième propose un enrichissement sonore ou vidéo à côté de la contribution correspondante. Enfin, un troisième bouton indique un accès à la traduction d'un texte en langue étrangère. 

 

Pour arriver à ce résultat, il a fallu que les trois novices du numérique assimilent le langage HTML et CSS et maîtrisent les logiciels nécessaires à la conception du livre numérique (InDesign, Sigil, Calibre). Elles ont tout d'abord eu la chance de recevoir des cours de XML par Dominique Roux, responsable des presses universitaires de Caen, qui leur a été d'une précieuse aide. Pour compléter leur formation, elles ont lu des livres relatifs au code et se sont informées sur Internet (lecture du B.a-ba. du livre numérique de Chapal & Panoz, visionnage des tutos de « L'ePub pour les Nuls »…). Et c'est après plusieurs bugs de logiciels et plusieurs nuits blanches que Marlène, Charlotte et Mélodie ont finalisé le livre numérique… trois heures à peine avant le vernissage du livre des Uchroniques ! 

 

Le livre numérique n'est donc pas un substitut du livre papier mais vient en complément de ce dernier. D'où le faible prix, 0,99€, fixé avec l'équipe commerciale, là encore dans l'intention de toucher le maximum de lecteurs. L'ouvrage numérique, distribué par Xavier Cazin sur Immatériel, est aussi en vente sur le site internet des Uchroniques et sur celui d'Amazon et Apple. 

 

Si vous voulez (re)lire nos chroniques déjà publiées sur ActuaLitté, c'est ici ! Si vous voulez être informés chaque semaine de la parution de notre nouvelle chronique, c'est ici ! En attendant, vous pouvez nous suivre sur nos pages Facebook et Twitter.