Rachat de la librairie de l'université à Aix par le groupe Eyrolles

Clément Solym - 16.12.2009

Reportage - rachat - librairie - universite


La librairie de l'université située à Aix-en-provence a été rachetée par le groupe Eyrolles. Celui-ci possédait déjà la librairie de Provence située à quelques mètres de la librairie de l'université rue Nazareth. Avec ce rachat les librairies du groupe Eyrolles à Aix-en-provence devraient proposer une offre de 80 000 références minimum.

Cette vente a été officialisée lundi dernier mais elle est le fruit d'un rapprochement entre le groupe Eyrolles et Frédéric Couffy (propriétaire de la librairie de l'université) initié par lui-même, il y a un an, en vue de son départ à la retraite. L'objectif pour M. Couffy étant que sa librairie reste bien une librairie et que le travail qu'il a réalisé pendant 30 ans soit pérennisé.


Nous avons contacté Pascale Mussard actuellement directrice de la librairie de Provence et qui va prendre aussi la direction des deux antennes de la librairie de l'université. Elle nous a fait quelques révélations sur l'organisation des trois librairies et sur les projets pour 2010 et 2011. Tout d'abord elle nous a précisé que ce rachat s'inscrivait dans une démarche double.

Deux objectifs

Il s'agira tout d'abord d'affirmer et de consolider la vocation de librairie générale de la librairie de Provence et d'avoir un ancrage plus fort dans le domaine universitaire avec la librairie universitaire. À cet effet, les ouvrages de type universitaire de la librairie de Provence seront transférés à la librairie de l'université, hormis ceux ayant trait aux sciences humaines.
 

La librairie de Provence sera quand elle réaménagée lors de travaux d'embellissement de la façade côté cours Mirabeau. Ceux-ci devraient commencer au début du mois de février et durer deux mois. Les rayons seront réorganisés, dans le sous-sol un espace sera créé pour accueillir, les conférences, les rencontres avec les auteurs, les présentations de livres et tout autre événement particulier. L'objectif est de créer une ambiance conviviale et de redynamiser les 750 m² de surface de vente déployée de la librairie.

Les ouvrages universitaires seront transférés d'une librairie à l'autre entre janvier et février juste avant le début des travaux. En ce qui concerne la librairie de l'université rue Nazareth, le pôle étudiant/recherche d'emploi prendra plus d'importance avec un espace dédié en sous-sol. Cette antenne de la librairie de l'université restera avec ses 120 m² de surface de vente déployée le pôle principal.

« Maintenir et enrichir le service de proximité »

Cela dit l'antenne située près de la fac de droit ne sera pas oubliée. Malgré une surface relativement petite (50m²) qu'il faudra optimiser, elle devrait accueillir un nouveau rayon consacré aux ouvrages pour les étudiants en lettres. Elle sera donc une librairie de proximité pour la fac de droit mais aussi pour la fac de lettres située non loin. Une initiative qui devrait intéresser les étudiants en lettres qui ne bénéficiaient jusqu'alors pas de librairies de proximité.

Les partenariats et relations professionnelles avec les universitaires créés par Frédéric Couffy seront pérennisés par le groupe Eyrolles. Et l'activité d'éditeur du libraire sera reprise par Serge Eyrolles lui-même éditeur ou par ses diffusés (il est aussi diffuseur). Pour accompagner tout ce processus, Frédéric Couffy devrait être aux côtés de l'équipe du groupe Eyrolles pendant une année. Le personnel de la librairie de l'université sera quant à lui totalement conservé.


Le site internet de la librairie de Provence va être lui aussi revu avec de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de faire des achats en ligne mais aussi un « service professionnel » qui offrira la possibilité aux professionnels (collectivités, universitaires) de faire des commandes en ligne et de suivre leur évolution. Une passerelle devrait être mise en place entre le site du groupe Eyrolles et le site de la librairie de Provence. Enfin, une réflexion est menée par le groupe Eyrolles sur la mise en place d'une offre numérique qui pourrait voir le jour en 2011.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.