RTL abuse des profs, Le Clezio aime l'eau, le tourisme Twilight et Betancourt

Clément Solym - 03.07.2009

Zone 51 - Chez Wam - éducation - RTL - Betancourt


Sur Médiapart, un billet de l'historien de l'éducation, Claude Lelièvre, dénonce les chiffres de l'éducation nationale « montés en épingle » par RTL et repris gaiement par Le Figaro. Ces chiffres, accusant les enseignants d'abuser très largement des congés maladies, seraient issus d'une enquête encore jamais publiée à ce jour. En guise de comparaison, l'auteur du billet nous rappelle la façon dont, en 1992, un certain ministre de l'éducation socialiste avait allègrement gonflé des chiffres similaires...


On l'attendait, le voilà ! Comme tout ex-otage qui se respecte, Ingrid Betancourt a annoncé la parution prochaine de son livre, apprend-on sur le JDD. Il devrait arriver début 2010. Elle a également fait part de sa participation à un projet de film « hollywoodien ».


En contexte de crise, quels livres guident la réflexion des responsables politiques et économiques? C'est la question que s'est posée Les Echos, et à laquelle on apporte quelques réponses. Parmi les 500 conseils de lectures, les grands classiques de l'économie retrouvent une jeunesse, comme Schumpeter ou Galbraith. Mais en tête de proue des auteurs à succès, c'est bien sûr Keynes qui l'emporte... Sans oublier la littérature, saine conseillère des périodes troublées. Elle aussi est à l'honneur, de La Fontaine à Steinbeck.


Le Prix Nobel de littérature 2008, Jean-Marie Gustave Le Clézio, entend utiliser le prestige de son titre pour de grandes causes. Il a publié dans Le Monde une tribune appelant à sauvegarder la rivière Romaine. Cette rivière québecoise est en effet menacée par le projet d'Hydro-Québec, prévoyant quatre barrages qui produiront de l'électricité pour les Etats-Unis. C'est sur Psychomédia.


Enfin, Digital Spy nous apprend que les fans de Twilight auraient un effet positif sur l'économie de la ville de Forks, dans l'Etat de Washington. La ville où prend place la saga à succès de Stéphanie Meyer, bénéficie en effet d'un boom touristique, et développe de nombreuses activités, du magasin de souvenirs aux « Universités d'été ».