Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Edition indépendante : "Faire vivre et renforcer avec nous la bibliodiversité"

La rédaction - 10.10.2014

Tribune - édition indépendante - Alliance internationale - déclaration


L'Alliance internationale des éditeurs indépendants a profité de la Foire du livre de Francfort pour publier une déclaration commune. Cette organisation, qui réunit éditeurs et éditrices indépendants, prolonge les Assises internationales de l'édition indépendante (Le Cap, Afrique du Sud, 18-21 septembre 2014), où 400 éditeurs indépendants de 45 pays ont signé la Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants 2014.

 

 

Ce document fut rédigé en trois langues de travail, et la déclaration est en cours de finalisation.

Les ateliers préparatoires, prolongés par des groupes de travail, ont porté sur des thèmes choisis et désignés comme prioritaires par les éditeurs (le numérique, les politiques publiques du livre, les modèles économiques des maisons d'édition indépendantes, la littérature jeunesse, l'édition en langue nationale et locale, les partenariats éditoriaux solidaires et le « Livre équitable », le don de livres).

 

Ces ateliers et échanges à distance ont permis l'élaboration d'outils et de recommandations, à destination des pouvoirs publics, des organismes internationaux et des professionnels du livre, discutés et validés par les éditeurs au Cap en septembre 2014. La somme de ces propositions (disponibles d'ici la fin de l'année 2014 auprès de l'Alliance) a pour objectif de défendre et de promouvoir la bibliodiversité autant au niveau national qu'international.


L'aboutissement de ce processus a donné lieu à la rédaction de la Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants 2014. Le 20 septembre 2014, les 60 éditeurs indépendants de 38 pays présents au Cap ont rédigé collectivement, en trois langues de travail, leur texte politique. Il est le fruit de plus de quatre heures d'échanges interlinguistiques et interculturels, de réflexion commune, de profond respect de la parole de l'autre, de remise en question.

 

La Déclaration 2014 a ensuite été validée à distance par les éditeurs absents et est en cours de traduction en plusieurs langues (français, anglais, espagnol, portugais, arabe, farsi, italien...). Aujourd'hui, 400 éditeurs de 45 pays ont signé la Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants, « à diffuser largement, pour faire vivre et renforcer avec nous la bibliodiversité »

 

 

 

On pourra en retrouver la liste à cette adresse.

ActuaLitté présente ci-dessous quelques extraits du Préambule et de la Déclaration, et le document est reproduit in extenso en fin d'article.


Préambule


Le livre est un vecteur essentiel de la construction et de la diffusion des savoirs, du développement de l'esprit critique et de la construction de l'être humain. Il n'est donc pas une simple marchandise. En tant que bien culturel, il participe d'une économie particulière et ne doit pas être exclusivement soumis aux lois du marché. Sa conception, sa production et sa commercialisation, sous format papier ou numérique, ont vocation à s'inscrire dans un temps long ; il s'adresse autant aux générations futures que présentes.


[...] 
Pourtant, les éditeurs indépendants sont de plus en plus fragilisés par les conséquences des politiques néolibérales et par la concentration du secteur qui en découle. Au cours des dernières années, l'essor de grands acteurs du numérique, qui considèrent les contenus culturels comme de simples instruments au service de leurs intérêts financiers, a encore renforcé ces logiques.


[...]
Dans ce contexte, l'édition indépendante parvient pourtant à se renouveler et à faire émerger les voix de la diversité. Si l'édition indépendante est toujours aussi vivace, c'est parce qu'elle répond à une nécessité, mais aussi parce que les éditeurs ont su se mobiliser pour se faire entendre et se fédérer. Aujourd'hui plus que jamais, la solidarité est de mise.

 

 

Déclaration


Nous, 400 éditeurs et éditrices de 45 pays, réunis au sein de l'Alliance internationale des éditeurs indépendants, réaffirmons à l'occasion des 3e Assises internationales de l'édition indépendante, tenues au Cap (Afrique du Sud) du 18 au 21 septembre 2014, notre volonté d'agir ensemble pour défendre et promouvoir la bibliodiversité.
En 2005, l'adoption à l'UNESCO de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, suivie de sa ratification par de nombreux États, a représenté une étape importante dans la reconnaissance de la spécificité des contenus culturels et du rôle de l'éditeur indépendant de création. Pour ne pas rester lettre morte, cette convention demande cependant d'être prolongée par des politiques publiques volontaristes.

Dans les pays où elles sont faibles ou absentes, nous appelons les gouvernements à mettre en place au plus tôt des politiques nationales du livre favorables au développement culturel et à la démocratisation du livre et de la lecture. Ces politiques, dans leur élaboration et leur mise en œuvre, doivent impliquer fortement tous les acteurs de la chaîne du livre, de même que la société civile. Elles doivent renforcer la filière du livre de chaque pays et contribuer à soutenir la production locale, la diffusion et l'accès de tous au livre, en particulier par la mise en place de mesures réglementaires et fiscales adéquates, et par la multiplication des espaces de lecture, notamment des bibliothèques publiques. Elles doivent porter aussi bien sur le livre papier que sur le numérique et favoriser leur complémentarité.
[...] 
Nous devons redoubler de vigilance mais aussi d'inventivité pour déjouer toute forme d'oppression de la parole. La lutte contre toutes les formes de censure (étatique, administrative, religieuse, économique et jusqu'à l'autocensure) est aujourd'hui encore un enjeu prioritaire. 
[...]
Les acteurs numériques en position hégémonique, comme Amazon, Google ou Apple, ne doivent pas s'affranchir des lois et des réglementations fiscales en vigueur dans les pays. Nous appelons les pouvoirs publics et les organismes internationaux à établir des lois favorisant la bibliodiversité, pour que les éditeurs et les libraires puissent continuer à jouer leur rôle indispensable d'acteurs et médiateurs en faveur de la culture.
[...]
Nous appelons les éditeurs indépendants partout dans le monde à se fédérer , aux côtés des auteurs, des  libraires indépendants, des bibliothécaires et des autres acteurs de la chaîne du livre, dans des associations et des collectifs permettant de faire vivre et de renforcer ensemble la bibliodiversité.
 
Enfin, il est de notre responsabilité, à nous éditeurs indépendants, de mettre en pratique les principes que nous avons énoncés et de défendre un modèle d'édition respectueux des droits humains et de l'environnement. Nous avons également une responsabilité vis-à-vis des lecteurs et des publics les plus éloignés du livre, car la démocratie dépend notamment de l'appropriation des savoirs par chacune. Ensemble, nous devons miser sur notre capacité à agir et redoubler de créativité.

 

Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants 2014.pdf by ActuaLitté