“Il est temps… que l’édition change pour changer le monde”

Auteur invité - 02.06.2020

Tribune - edition leduc.s - contrat éditeur catalogue - travail édition auteurs


Durant le confinement, les éditions Leduc.s ont instauré un rendez-vous hebdomadaire, chaque lundi. Depuis Meet, il s’agissait pour Karine Bailly de Robien et son associé Pierre-Benoît de Veron de retrouver les managers de l’équipe, pour songer à l’après. La réflexion s’est notamment portée sur cette course aux nouveautés, effrénée, que la pandémie aura interrompue pour un instant. Ici, c’est une autre vision, celle que la maison défend depuis sa création, qui est exposée. 


 
 

La joie d’éditer : défendre nos auteurs en s’amusant


Stéphane Leduc, le fondateur des éditions Leduc.s, avait l’habitude de le dire : nous sommes un éditeur sérieux qui ne se prend pas au sérieux. Quitte à ne pas vendre des livres pendant deux mois, autant ne pas vendre… en expérimentant ! Chaque lundi, nous avons choisi parmi toutes les idées qui fusaient celles qui nous voulions mettre en œuvre en priorité. Animer nos communautés (+ de 150.000 lecteurs) et renforcer nos liens avec elles à travers les portraits de l’équipe confinée, les PAL des collaborateurs : checked !

Se filmer en train de lire le premier chapitre de nos romans Charleston préférés depuis nos lieux de confinement et poster le résultat sur les réseaux sociaux : checked ! Mettre au point l’opération « (dé)confinement pour les libraires », permettant aux libraires de recevoir un livre de notre catalogue par jour pour les aider à affronter le déconfinement : checked ! Un live par semaine sur Instagram d’un de nos auteurs de bien-être pour faire vivre nos livres de fonds : checked !

Une chaine Slack, baptisée « hipsmaker » pour célébrer toutes les petites victoires de l’équipe : checked ! Publier en une semaine chrono un recueil de nouvelles primo-numérique et solidaire, en partenariat avec l’association #ProtègeTonSoignant, et soutenir financièrement celles et ceux qui sont aux premières lignes dans cette crise (Emmenez-moi) : checked !
 

Changer l’édition pour changer le monde 


Au-delà de reverser 1 euro par exemplaire d’Emmenez-moi, quelle est notre responsabilité d’éditeur, à notre échelle, dans cette crise sans précédent, obligeant nos partenaires indispensables, les libraires, à garder porte close pendant deux mois ? Nous avons identifié quatre engagements, notre feuille de route pour l’après : 

Publier moins, mais mieux, penser des livres qui durent, des livres qui ont vocation à devenir des livres de fonds, privilégier un papier issu de forêts gérées durablement et qui parcourt le moins de kilomètres possible avant d’arriver entre les mains du lecteur : nous nous engageons pour une économie du livre toujours plus éco-responsable et durable ;

Croire en ce que nous publions, avec la conviction chevillée au corps que nos ouvrages changent la vie des gens, ne sortir que des livres que nous pourrions recommander les yeux fermés à nos proches, ne jamais transiger sur la qualité, quitte à renoncer à faire la guerre des prix : nous nous engageons pour toujours plus de respect des lecteurs et de cohérence ; 
 
Télétravail, prise en compte de chaque salarié dans son individualité et son humanité - future maman, jeune papa, femmes souffrant d’endométriose ou indisposées par la péri-ménopause, collègue souffrant de « comorbidité » (quel mot horrible) : nous nous engageons pour un management au service de chacun, basé sur la fraternité et la sororité… (l’équipe Leduc est féminine à 80 % !) ; 

L’intelligence collective et l’ouverture d’esprit sont particulièrement indispensables en temps de pandémie : nous nous engageons à créer un réseau d’éditeurs comparables aux éditions Leduc.s dans plusieurs pays pour pouvoir échanger avec eux sur les bonnes pratiques dans des circonstances aussi exceptionnelles que celle que nous sommes en train de vivre. 

Il est temps… que l’édition change pour changer le monde. Voilà l’état d’esprit avec lequel nous abordons l’après-confinement. Un état d’esprit positif, joyeux et combatif pour contribuer à notre échelle à faire de l’édition un secteur toujours plus innovant et inspirant, prêt à relever tous les défis. 

Nous avons repris progressivement le chemin des bureaux depuis le 11 mai, mais nous poursuivrons ces rencontres du lundi matin avec la « dreamteam », par visio ou « pour de vrai », avec ou sans masque, pour faire vivre nos engagements nés du confinement. 
par Karine Bailly de Robien



Commentaires
Géniale, cette page de publicité pour l'édition garantie sans auteurs à 98,5 %. Ça donne envie.
Mais tellement !

Qui est dupe ?
Les bonnes pratiques de la maison d’édition qui a le turnover le plus important de la place #check
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.