Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Juke-Books #28 : The FoxyLadyProject, guitares au gabarit

Antoine Oury - 10.05.2013

Tribune - The FoxyLadyProject - guitares taille réelle - Maxime Ruiz


Le Juke-Books a trouvé un adversaire à sa mesure : The FoxyLadyProject, comme son nom peut le laisser deviner, évoque les belles courbes et les vibrations inimitables... D'un instrument bien connu mais encore très jeune, la guitare électrique. L'ouvrage présente les photographies de plus d'une soixantaine d'instruments, taille réelle.

 

 « Pas forcément les guitares les plus chères, ni celles qui sonnent le mieux, mais celles qui ont une histoire... » explique Tomás Gubitsch, guitariste, chef d'orchestre et collaborateur du FoxyLadyProject. De son propre aveu, le résultat a largement dépassé ses attentes, en qualité et... en taille. En effet, l'ouvrage s'étale sur 47 x 109 cm, pour 130 pages et 12 kilos sur la balance.

 

Le livre le plus grand jamais imprimé, un titre pas usurpé puisque Maxime Ruiz assure qu'« [i]l n'existe pas de machine qui puisse relier des livres plus grand, d'ailleurs la raison pour laquelle nous n'avons pas pu mettre de basses dans ce livre, car elles sont un peu plus grandes que les guitares ».Un soin tout particulier a été accordé aux photographies, prises à l'aide d'un appareil photo à chambre.

 

 

{CARROUSEL}

 

 

Et chacune des guitare est d'ailleurs accordée, « une sorte de manie qui fait que les clés ne sont pas alignées sur les photos », explique Ruiz. Des flash codes, imprimés au-dessus des descriptions qui s'affichent sur la page de gauche, permettant d'accèder à des vidéos de démonstration. « Derrière ce livre, il y l'idée de présenter la plus belle collection de guitares, en trompe-l'oeil. Je n'avais pas conscience que c'était si compliqué » se souvient Maxime Ruiz, à l'origine du concept.

 

 

Sur les 2500 exemplaires produits pour le monde, presque la moitié s'est déjà écoulée, surtout en France. Pourtant, la note est salée, puisqu'il faut compter 610 € pour s'offrir le livre. « On peut dormir dessus », avance Maxime Ruiz. Mais il suffira d'un accord pour vous réveiller...