Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'unique librairie de la Courneuve lance un appel au secours

Clément Solym - 27.12.2012

Tribune - librairie - aides du CNL - La Traverse


Les Éditions de la Différence donnent aujourd'hui la parole à une amie libraire, Doris Séjourné. Pourquoi ? Doris Séjourné a créé, à la Courneuve, la librairie « La Traverse » dont elle assure qu'elle est « la plus jolie de la ville », sans prendre le moindre risque de se tromper puisqu'elle est la seule. 

 

 

 

 

Aujourd'hui, Doris Séjourné lance un appel au secours, que la Différence se devait de relayer. 

 

Quelles sont les missions déclarées du Comité National du Livre (C.N.L.) depuis 1946, date de sa création, telles qu'on les retrouve sur son site internet ?

  • « Contribuer, par l'aide aux entreprises d'édition et de librairie, au développement économique du secteur du livre ainsi qu'au maintien et à la qualité des réseaux de diffusion du livre et de la lecture. »
  • « Accompagner les manifestations littéraires ouvertes au plus large public, permettant la rencontre d'auteurs, favorisant la lecture et la vente d'ouvrages. »
  • « Intensifier les échanges littéraires en France et à l'étranger, et concourir à toutes les actions de promotion du livre et de la lecture susceptibles de contribuer à la diffusion et au rayonnement du livre français. »
  • « Soutenir les bibliothèques, les établissements culturels et les librairies, en France et à l'étranger, qui commandent des ouvrages de langue française présentant un intérêt culturel, scientifique, technique ou touchant à la francophonie. »

D'aucuns diront que d'attendre des subventions pour s'en sortir relève de l'assistanat mais refuser un concours à un libraire qui s'implante avec détermination et enthousiasme dans une ville où personne jusque-là n'a osé tenter l'aventure, n'est-ce pas là, précisément, refuser de « contribuer au développement économique du secteur du livre » et de  « concourir à toutes les actions de promotion du livre et de la lecture » ?

 

Qu'en dites-vous, Madame la ministre de la Culture ? 

 

 

Texte de Doris Séjourné

 

Le Centre National du Livre, qui a subventionné la création de la librairie La Traverse, refuse de soutenir la librairie plus avant, invoquant les missions qui sont les siennes : « La commission Librairie de référence porte prioritairement son attention à l'assortiment et au travail de conseil et mise en valeur autour de la création éditoriale et des fonds éditoriaux. »

 

Or, il est de notoriété publique que, depuis l'ouverture des portes de La Traverse, le 16 novembre 2010, nous agissons sans relâche pour promouvoir le fonds littéraire, les nouveautés, accueillir des auteurs et des maisons d'édition exigeants et proposer des événements pour tous les publics tant dans nos murs que hors nos murs.

 

Notre site www.librairie-la-traverse.fr parle pour nous.

 

 

 

 

Outre les nombreux partenariats déjà noués avec des acteurs culturels et socio-éducatifs de la Seine-Saint-Denis, nous sommes particulièrement heureuses d'avoir été sollicitées par l'association « J'aime lire » dans le cadre du Prix Tam Tam et le Salon du Livre Jeunesse de Montreuil pour présélectionner le Prix Pépites du Meilleur documentaire. C'est la reconnaissance des initiatives menées par La Traverse pour promouvoir la lecture auprès du jeune public.

 

Nous sommes également fières d'avoir comme partenaires l'ADEPT, Association Départementale pour la Promotion des Tsiganes et Voyageurs ainsi que le Pôle ressource départemental de soutien à la scolarisation des enfants du voyage.

 

C'est aussi la « touch » de La Traverse.

 

Promouvoir les belles lettres et la diversité éditoriale, dénicher des auteurs magnifiques oubliés des médias, accueillir nos merveilleux lecteurs issus de toutes les couches sociales et de tous les pays du monde, organiser des rencontres pour tous les publics et tous les âges, est un plaisir sans cesse renouvelé.

 

Nous voulons continuer à jouer notre rôle d'acteur culturel à La Courneuve. Nous voulons demeurer la plus jolie librairie de la ville.

 

Nous demandons simplement au Centre National du Livre de reconnaître que La Traverse est une librairie générale indépendante qui prend son travail et sa mission à cœur. Nous demandons simplement au Centre national du livre de laisser un peu de temps au temps. 

 

Rien n'est plus éloigné de notre projet que l'assistanat. Nous souhaitons juste que le Centre national du livre joue son rôle auprès d'une librairie qui se bat avec enthousiasme et conviction pour faire vivre le livre.

 

 

Doris Séjourné et Caroline Sayanouanchan,

Libraires à La Traverse