LaLibrairie.com : le lien social, plutôt que l'évasion fiscale

Nicolas Gary - 21.03.2013

Tribune - évasion fiscale - lien social - librairie indépendante


Lalibrairie.com prend la parole à quelques heures de l'inauguration officielle du Salon du Livre, à travers un dispositif événementiel : des camions quadrillent la Porte de Versailles, des badges et des tracts sont distribués aux visiteurs, invités, officiels, avec un slogan qui claque et interpelle, "le lien social plutôt que l'évasion fiscale". Difficile d'y échapper.

 

L'union des libraires !

Avec les 800 librairies de notre réseau mutualiste lalibrairie.com et les 4 500 libraires qui y travaillent, dans plus de 600 communes, nous voulons attirer l'attention du plus grand nombre sur notre rôle, la dimension humaine et les valeurs citoyennes qui nous caractérisent et que nous revendiquons. Nous sommes des médiateurs culturels, au quotidien, sur nos territoires, nous contribuons à la cohérence sociale. Nous sommes présents au Salon du Livre (Stand E10) en tant qu'exposant pour illustrer la vitalité de la librairie.

 

Le clic facile mais pas toujours vertueux !

Ces dernières années avec la montée en puissance du e-commerce, nos clients et nos fournisseurs, nous ont un peu délaissés, nous les librairies, séduits qu'ils étaient par l'arrivée de nouveaux opérateurs dynamiques, dotés de redoutables algorithmes et à la logistique efficace. Outre que cela n'a pas dynamisé le marché du livre, on mesure aujourd'hui les dégâts catastrophiques en termes d'emploi : 1 emploi de manutentionnaire précaire remplace 15 emplois de libraires. Vous y rajoutez le non-respect de la législation en vigueur, l'optimisation fiscale européenne scandaleusement cynique... En temps de crise économique, il est logique et légitime de faire les comptes sur ceux qui contribuent réellement à la solidarité nationale et d'identifier ceux qui créent de la richesse pour leurs seuls actionnaires. Nous disons et nous prouvons que l'on peut se servir d'internet tout en préservant le tissu social.

 

 

 

 

Quel est le problème avec Amazon ?

Amazon a annulé sa participation au Salon du Livre il a quelques jours. La réalité des problèmes de comportement d'Amazon ne peut plus être contestée. Le cybermarchand n'avait donc probablement pas envie d'affronter les critiques désormais précises et nombreuses. C'est le champion mondial du cynisme fiscal et la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, les États-Unis se demandent comment raisonner ce géant qui ravage le commerce, la distribution, demain l'édition et après-demain sans doute la logistique. Puissant, franc-tireur et profitable, il bénéficie du soutien des collectivités locales qui favorisent son implantation (5500 € par emploi créé !), des éditeurs-diffuseurs-distributeurs qui lui accordent des conditions commerciales bien supérieures à celles des libraires et enfin qui lui apportent sur un plateau des nouveaux clients (la plupart des sites des éditeurs renvoient prioritairement vers le site Amazon.com). Tous pour un seul ? Il est temps de le dénoncer et de s'y opposer.

 

Agissons, choisissons !

Tout le monde se cache derrière son petit doigt en réclamant une loi anti-Amazon qu'aucun pays n'a encore réussi à mettre en place. Pour l'instant que chacun individuellement et professionnellement se demande quel sens il souhaite donner à ses achats, à ses accords professionnels, à ses liens. Chacun peut choisir librement et ainsi favoriser les acteurs économiques vertueux qui pratiquent du commerce social, équitable, respectable. Pour autant pourquoi ne pas réfléchir à la création d'un label ou d'une agence de notation qui se concentrerait sur l'impact social, fiscal et le caractère re-distributif des entreprises. Si cela permet aux consommateurs de mieux identifier à qui ils ont affaire, ils arrêteraient sans doute de favoriser les marchands peu créateurs d'emploi et de richesse collective.

Ils nous soutiennent !

Notre site, lalibrairie.com, est soutenu par le CNL, bientôt par la Région Ile-de-France, nous sommes en contact avec les structures qui représentent les territoires comme les Départements, les Associations des Maires de communes rurales, le Ministère de la Culture nous a reçu, entendu, et dit vouloir nous aider, nous attendons Madame La Ministre, Monsieur Le Président de la République et encore un certain nombre d'officiels tout à l'heure sur notre stand. En venant nous saluer, ils soutiennent notre action, nous permettent d'attirer les médias et de faire entendre nos idées.

 

LaLibrairie.com