medias

Pourquoi continuer à enrichir l’homme le plus riche du monde ?

Auteur invité - 15.12.2018

Tribune - librairies internet Amazon - Jeff Bezos Amazon - vente livres internet


Huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. En tête du classement, Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, l’homme le plus riche de la planète avec une fortune estimée à 90 milliards de dollars. Selon l’ONG britannique Oxfam, qui prévoit qu’à ce rythme, le premier "super-milliardaire" du monde "pourrait voir son patrimoine dépasser le millier de milliards de dollars dans 25 ans à peine".

Jeff Bezos painted portrait _DDC0026
thierry ehrman, CC BY 2.0

 
Cette situation préoccupante, vertigineuse et indécente repose pour Amazon sur un système économique mondial défaillant qui permet l’optimisation fiscale, une politique salariale particulièrement cynique qui exploite de manière précaire environ 300 000 intérimaires, un aveuglement de bon nombre de collectivités territoriales prêtes à subventionner l’implantation d’entrepôts sur leurs territoires alors qu’ils détruisent plus d’emploi qu’ils n’en créent.

Mais tout cela ne serait rien sans la croissance exponentielle du nombre de clients. Pour Amazon ce sont environ 500 millions de clients dans le monde (un terrien sur 15), qui contribuent au succès, à l’expansion de cette entreprise et à la richesse démesurée de son fondateur.

Et pourtant, les citoyens, partout dans le monde sont en colère contre cette dérégulation économique qui crée des inégalités insupportables. Pour tenter de la combattre, ils demandent à leurs états de légiférer notamment en augmentant les taux d’imposition et en luttant efficacement contre l’optimisation fiscale. Pour autant sont-ils prêts, individuellement à remettre en cause leurs pratiques d’achat ? (ils sont 43% à déclarer vouloir faire leurs cadeaux de Noël en ligne).

Le service rendu par Amazon est-il à ce point exemplaire, unique et incontournable ?

Rappelons qu’en France, la loi sur le prix unique du livre du 10 juin 1981 met tous les vendeurs sur un pied d’égalité en terme de prix de vente. Rappelons que la  France dispose d’un réseau de plus de 3 000 librairies soumises à la fiscalité française et où travaillent 15 000 libraires en contrat à durée indéterminée, passionnés, compétents. Rappelons enfin que les français disposent de nombreuses solutions en lignes de librairies en réseau (lalibrairie.com, librest.com…).
 
Tout en demandant fort légitimement de la régulation, le citoyen pourrait, sans faire de concession, arrêter d’enrichir le patron voyou et ainsi préserver l’écosystème du livre, contribuer à l’entretien du lien social sur son territoire. Une modeste contribution mais néanmoins concrète à inverser la tendance d’un monde qui dérape, un petit rééquilibrage tangible de la répartition de la richesse sur un plus grand nombre d’acteurs.

Citoyens, vous avez le pouvoir de ne plus enrichir l’homme le plus riche du monde !
 
Renny Aupetit
Libraire, consultant



Commentaires
Pourquoi ne pas mettre un plafond, 50 milliards par exemple, et utiliser l'argent qui est dépassée pour des associations ou des sans domiciles fixes qui eux ont besoin de cet argent. 50 milliards= 115 airbus a380 fonc pour dire qu'ils peuvent même racheter Airbus avec cet argent.. personne n'arrivera a découvert a la fin de sa vie donc pourquoi garder autant d'argent "inutiles" ? Le monde devrait faire quelque chose avec ça.
Mouais, c'est facile de dénoncer une forme d'oppression économique par de grands groupes et d'inviter les gens à ne pas y participer personnellement en ne faisant pas leurs achats en ligne au nom du bien commun… Pour les livres à la limite c'est un argument qui peut s'entendre, surtout si on a une librairie près de chez soi, mais soyez un peu honnêtes pour tout le reste : Amazon a un service client au top (hyper réactif), un catalogue infini de ventes, et des délais et une qualité d'expédition et de suivi des colis quasi parfaite (quand un colis n'arrive pas ou a du retard ils remboursent ou compensent le problème immédiatement sans discussion). Leur marketplace est à peine moins bon, mais Amazon est une bonne garantie d'avoir un suivi d'achat derrière en cas de problème. Bref c'est bien normal que tout le monde achète sur Amazon… ça facilite grandement la vie !! A partir de là oui bon le fondateur d'Amazon s'en met plein les fouilles en bourse, c'est pas juste pour le reste du monde, mais en attendant on est tous contents de pouvoir faire nos achats en ligne - et que ça marche, faut pas se leurrer, et après tout si ça facilite la vie pourquoi se priver ?? l'argument qu'à l'autre bout de la chaine cela rend un mec super riche n'est pas très convaincant au quotidien...
Le problème c pas qu une personne devienne riche. C est simplement que c 90 milliards reste dans une banque pendant que la moitié des pauvres du monde crève de faim. C est tj pareil tant qu on subit pas le sort des miséreux on trouve ca normal.
Chaque homme est à sa mesure responsable de la marche du monde. Que faites-vous vous par exemple pour combler le fossé des inégalités et des injustices autour de vous ? Moi je crois que chaque homme qui prétend vouloir un monde libre, émancipateur, fraternel, altruiste et juste doit d'abord être exemplaire sur ces valeurs dans son comportement quotidien. Hélas beaucoup de gens grognent mais sont loin d'être exemplaires. Donc ils ne sont pas crédibles lorsqu'ils montent sur leurs grands chevaux.
mais vous n'y connaissez rien. il n'y a pas 90 milliards qui dorment dans un coffre, la plupart de sa fortune vient de la valorisation des actions qu'il possède de l'entreprise, il ne peut pas les toucher comme ça. si il sortait cette argent, il faudrait qu'il les revende à des actionnaires, et mettrait son enterprise et ses 700 000 employés en péril.



sinon pour info, cette année il a investi 2 milliards pour supporter la pauvreté et les sans abris :

https://www.google.com/amp/s/www.challenges.fr/monde/jeff-bezos-le-patron-d-amazon-cree-un-fonds-de-2-milliards-de-dollars-pour-l-education_612570.amp





je ne dis pas que c'est un modèle de philanthropie, mais bon faut pas raconter n'importe quoi non plus
Pourquoi Amazon plutôt qu'un site de libraire, la réponse est simple le SAV : IMPECCABLE et les FDP et les autres avantages Prime (comme la vidéo / qui est aussi une création de richesse, comme le soutient des auto-édités).



Je suis devenu Prime pour Prime Vidéo et effectivement on a tendance à ne plus utiliser qu'Amazon (un avantage le gain de 1€ pour des commandes à 3 jours exemple commande 1 DVD à 10€ on paiera que 9€ plus les FDP gratuit pour un léger "retard") et je le répète mais Prime Vidéo est un bonus très important (et surement Twitch pour les gamers). Je paye au mois 6€ que je regagne généralement avec mes commandes DVD/BR (les -1€ ne marche pas pour les livres). En plus je lis beaucoup en Anglais et coté prix c'est imbattable (merci les promotions Kindle) et coté édition physique en Anglais ils sont aussi imbattable (soit Amazon, soit Book Depository). Faut pas trop s’étonner la réussite sort pas de nul part...
Mais pour les livres y a pas qu'Amazon ou les sites collectifs, la meilleure solution quand c'est possible c'est de commander sur le site de l’éditeur. Je trouve que le partage de valeur est meilleur (la comm du libraire va directement chez l’éditeur et donc les petits éditeurs gagnent un peu plus d'argent). Le crowdfunding est aussi une bonne solution (la "technique" mixte d'Olydri Editions est l'avenir pour moi, bien plus qu'Amazon / pour un meilleur gain pour les auteurs et éditeurs).
Et encore une fois il faudrait que la France innove un peu ; lier Salto et un site collectif de librairies par exemple, pour que l'exception culturelle puisse profiter à toute la chaîne au lieu de ce la jouer solo et risquer un effondrement de tous, c'est profondément stupide.
Enfin qq'un qui parle d'un vrai sujet. Au lieu de critiquer vous devriez vous renseigner sur les conditions de travail, l'évasion fiscale, la concurrence déloyale etc,toute ses choses qui gengraine nos sociétés.

Le fait que Amazon pour ne parler que d'eux,ne paie en Europe que 16 millions d'euros d'impôts sur un Chiffre d'affaires de plus de 25 milliards d'euros,

fait que Nous les citoyens payont autant de taxes et d'impôts,que nos hôpitaux manque de médecins et que nos administrations sont en souffrance.

Ça vaut qd même le coup voyons, on économise qq dizaines d'euros et en plus on a pas à bouger de nôtre canapé, c'est ģénial🤔



Une étude économique très sérieuse à révéler que 82
De qui se moque-t-on : Qui aimerait gagner moins ? Qui accepterait de partager son patrimoine, sa voiture, ses économies avec ceux qui ont le moins (plusieurs milliards) ? Alors oui, celui qui plante son drapeau sur une montagne d'or, c'est un point focal bien pratique pour les crevards à la petite semaine qui émargent à près de 2 fois le smic et qui font le pied de grue devant la machine à café qui coule gratis une fois par mois, qui se plantent devant la marque au sol du Métro, l'air paranoïaque, pour chopper une place assise avant les autres, qui piquent des ramettes de papier, des claviers, des souris... dans le dos de l'entreprise qui les emploie dès qu'ils le peuvent. Bref, si j'ai une aversion envers le capitalisme qui, certes, broie les talents, ruine les appétences et asservit les peuples, je déteste tout autant la mesquinerie humaine, lâche, veule et de mauvaise foi sans la complaisance et le zèle de qui aucune montagne d'or ne pourrait s'ériger. Il n'est de mal sans banalité, pas de montagne d'or sans complaisance. Tout ceux que je connais achètent sur Amazon, même ceux qui le critiquent.
Ben oui, voilà, supprimons les librairies de la chaîne du livre, commandons directement chez l'éditeur et partageons les 35
Personnellement je boycotte Amazon pour toutes les raisons mentionnées ci-dessus. Je ne suis nullement jalouse de ce Jeff Bezos car on peut avoir un autre but dans la vie que d’ être milliardaire.

Ce système entraîne la mort du petit commerce ou commerce de proximité comme les hypermarchés puis les grands centres commerciaux ont commencé et continuent à faire.

Chaque citoyen doit être responsable de son comportement de « consommateur » . Avons nous envie de vivre dans une ville morte et sans âme ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.