medias

Supprimer le Black Friday pour un commerce plus juste : le Fair Friday

Auteur invité - 06.11.2018

Tribune - Black Friday commerce - Suisse commerce équitable - lutte contre pauvreté


L’apparition du Black Friday, aux États-Unis, ne date pas d’hier : on l’évoque dès 1951, pour désigner une journée de congé offerte aux salariés. Ce sont les commerces qui, dans les années 60, s’en serviront pour une approche plus marchande. Depuis, c’est devenu la foire des achats, au lendemain de Thanksgiving...


Black Friday in Switzerland
Kecko, CC BY 2.0
 

 

Importée en Europe, voilà quelques années, cette initiative est présentée par Pascal Vandenberghe, PDG des librairies Payot (Suisse), comme « une incitation à l’hyperconsommation ». En Suisse, spécifiquement, c’est la participation dès 2015 du distributeur Manor qui introduira la notion dans le pays. Mais en 2016, l’événement prit de l’ampleur.

Et en réaction, il lance un appel, relayé ci-dessous, auprès des commerçants de Suisse romande : plus qu’un Black Friday, opter pour un Fair Friday, opération « destinée à lutter contre la pauvreté ».

 

Appel aux commerçants de Suisse romande
 

Aux États-Unis, le « Black Friday » suit le jeudi du « Thanksgiving » (3e jeudi de novembre), fête traditionnelle célébrant les récoltes. Importé en Suisse il y a quelques années, le « Black Friday » ne s’inscrit dans aucune tradition locale. C’est une simple opération mercantile, destinée à augmenter la fréquentation et les achats dans les magasins, à travers des offres de rabais allant généralement de 20 à 50 %. 

 

Cette opération commerciale est une incitation à l’hyperconsommation que nous jugeons inadaptée à une époque où le développement durable, l’éthique et la « consommation raisonnée » constituent des priorités sociétales majeures. 

En Suisse, plus d’un demi-million de personnes, dont 100.000 enfants, sont en situation de pauvreté (Sources : Caritas et Office fédéral de la statistique suisse [enquête sur les revenus et les conditions de vie, 2016].

Nous estimons qu’il est utile et nécessaire de sensibiliser et mobiliser les consommateurs/trices et citoyen[ne] s dans la lutte contre la pauvreté. Nous avons donc décidé de proposer une opération alternative au « Black Friday », intitulée « Fair Friday », et de nous associer pour cela à Caritas et à son programme « Pauvreté, faisons-la disparaître! », lancé en 2009 et visant également à l’insertion des personnes en situation de précarité. 

 

« Ces personnes sont tributaires d’une aide pour couvrir leurs besoins vitaux. Mais il ne peut s’agir que d’un objectif minimal. Les projets de Caritas visent à garantir de surcroît une existence sociale, incluant une participation à la vie sociale. Ils sont guidés par le principe de la promotion de l’autonomie et élargissent la marge de manœuvre dont disposent des personnes affectées par la pauvreté. » 
 

Les 23 et 24 novembre, nous proposerons aux client[e]s fréquentant nos magasins de Suisse romande [Payot Libraire et Nature & Découvertes] d’« arrondir » le montant de leurs achats au profit de Caritas. Les client[e]s seront naturellement libres d’accepter et libres de choisir le montant de leur « arrondi ».

L’argent collecté sera destiné à aider des personnes en situation de pauvreté en Suisse romande. Il leur permettra de suivre des programmes de formation et d’insertion professionnelle organisés par Caritas. 
 

Nous souhaitons fédérer autour de ce projet les commerces sceptiques face au « Black Friday » et désireux, comme nous, d’assumer leur responsabilité vis-à-vis de la société en transformant ces journées en action citoyenne. Les magasins et établissements participant au « Black Friday » peuvent également s’associer à cette opération en proposant à leurs client[e] s de verser à Caritas une partie du rabais proposé sur leurs articles. 
 

USA : Barack Obama préfère la librairie
au Black Friday

 

Les magasins et enseignes de toute taille intéressés à participer peuvent envoyer un mail à l’adresse suivante : fairfriday@payot.ch [date limite : 15 novembre 2018]. Ils recevront par retour le « mode d’emploi » de l’opération et une « charte d’engagement » à retourner signée. 

 

Une fois inscrits, ils recevront par mail les supports de communication à imprimer [dans différents formats] pour signaler à leurs client[e] s leur participation à cette opération. Les supports de communication sont « neutres » et ne font pas mention du nom de l’initiateur de cette opération, Payot SA. 


plus d'informations : Fair Friday




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.